Imprimer cette page Partager cette page

Le Musée des beaux-arts du Canada présente deux expositions d’œuvres remarquables tirées de ses collections

Ottawa - 19 mai, 2011

Le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) propose à ses visiteurs Le théâtre et le cirque dans l’art de Laura Knight et Études de mains, deux expositions mettant en vedette des œuvres rarement montrées de la collection du Musée. Elles sont présentées côte à côte dans les Salles de dessins, estampes et photographies jusqu’au 21 août prochain.

« Notre collection nationale regorge de trésors que nous n’avons pas toujours l’occasion d’exposer », a souligné le directeur du MBAC, Marc Mayer. « Ces deux expositions procurent la possibilité à nos visiteurs d’en constater la qualité et l’étendue. »

Études de mains
Dans son essai Une apologie de Raymond Sebond, l’écrivain et philosophe français du 16e siècle, Michel de Montaigne, écrivait (adaptation moderne) « Que dire des mains ? Elles servent à requérir, à promettre, appeler, congédier, menacer, prier, supplier, nier, refuser, interroger, admirer, compter, confesser, repentir, craindre, reprocher, douter, instruire, commander, inciter, encourager, jurer, témoigner, accuser, condamner, absoudre, injurier, mépriser, défier, dépiter, flatter, applaudir, bénir, humilier, moquer, réconcilier, recommander, exalter, festoyer, réjouir, plaindre, attrister, décontenancer, désespérer, étonner, crier, taire, et plus encore, d’une variation et multiplication à l’envie de la langue. »

Depuis l’époque des toutes premières peintures réalisées sur les parois des cavernes, les artistes ont fait des mains un sujet de prédilection pour s’exercer au dessin anatomique et étudier le clair-obscur. Ils s’en servent aussi comme portraits au lieu du visage. Études des mains propose un choix d’images tirées des collections de photographies, de dessins et estampes, d’art canadien et d’art contemporain international. On y retrouve plus de 60 œuvres d’art réalisées par des artistes canadiens et internationaux, dont Frank Carmichael, M.C. Escher, Loni Leibermann, Lisette Model, August Sander, Gary Schneider, Joyce Wieland et l’École de Giulio Romano.

 

 

 

Le théâtre et le cirque dans l’art de Laura Knight
En 1922, la peintre britannique Laura Knight s’intéresse à la gravure après une fracture au poignet qui l’empêche de tenir une palette. Il est difficile à cette époque de s’équiper convenablement pour pratiquer l’eau-forte et l’aquatinte. Knight décide donc d’utiliser comme plaques des feuilles d’acier piqué et d’emprunter une vieille presse rouillée à un ami. Les sujets qu’elle traite, allant du cirque au cabaret en passant par le ballet, est fait avec un regard profondément empathique. Elle rend dans ses gravures une image à la fois sympathique et intimiste de cet univers de la performance. Ses portraits des comédiens, danseurs et chanteurs sont parmi les plus évocateurs de la condition humaine. L’exposition de 70 œuvres est constituée à partir du don des œuvres de Laura Knight fait par G. Fredric Bolling et Valerie A. Withington, grâce à l’American Friends of Canada (maintenant le Council for Canadian-American Relations). On y retrouve également une sélection d’œuvres de Watteau à Chagall qui examinent la liaison entre la représentation et le spectateur.

Le commissaire de l’exposition Le théâtre et le cirque dans l’art de Laura Knight, John Collins, conservateur adjoint des dessins et estampes du MBAC, signe un article sur la fascination de Laura Knight pour le spectacle dans le numéro d’été 2011 de Vernissage, la publication du Musée. En vente à compter du 1er juin dans les kiosques à journaux, à la Librairie du MBAC et en ligne au www.AchatsMBAC.ca au prix de 5,95 $.

Rencontre avec les experts
Le samedi 20 août à 14 h, visitez Le théâtre et le cirque dans l’art de Laura Knight avec les collectionneurs G. Fredric Bolling et Valerie A. Withington, qui ont fait don d’œuvres de Laura Knight grâce à l’American Friends of Canada (maintenant le Council for Canadian-American Relations). En anglais avec période de questions bilingue. Compris avec le droit d’entrée.

Droits d’entrée
Compris avec le droit d’entrée à la collection du Musée. Les billets sont en vente dès maintenant au prix de 9 $ pour les adultes, 7 $ pour les aînés et les étudiants à temps plein, 4 $ pour les jeunes de 12 à 19 ans et 18 $ pour les familles (deux adultes et trois enfants). L’entrée est gratuite pour les enfants de 12 ans et moins et les Membres du Musée. Entrée libre les jeudis soirs de 17 h à 20 h.

Heures d’ouverture
Jusqu’au 30 septembre : ouvert tous les jours de 10 h à 17 h et le jeudi jusqu'à 20 h.

À propos du Musée des beaux-arts du Canada
Le Musée des beaux-arts du Canada abrite la plus importante collection d’œuvres d’art historiques et contemporaines canadiennes au monde, notamment l’imposante collection du Musée canadien de la photographie contemporaine. En outre, il réunit la plus prestigieuse collection d’art européen du XIVe au XXIe siècle au Canada, d’importantes œuvres d’art américain, asiatique et indigène, ainsi qu’une collection mondialement réputée d’estampes, de dessins et de photographies. Fondé en 1880, le Musée des beaux-arts du Canada joue un rôle clé sur la scène culturelle canadienne depuis plus d’un siècle. L’une des ses principales missions consiste à accroître l’accès à l’excellence en matière d’œuvres d’art pour tous les Canadiens. Pour ce faire, il propose le plus important programme d’expositions d'art itinérantes au monde. Pour obtenir de plus amples renseignements, rendez-vous au www.beaux-arts.ca.

– 30 –

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Josée-Britanie Mallet
Agente principale, Relations publiques et médiatiques
Musée des beaux-arts du Canada
613-990-6835
bmallet@beaux-arts.ca

Claire Schofield
Gestionnaire, Communications et Relations publiques
Musée des beaux-arts du Canada
613-990-7081
cschofield@beaux-arts.ca