Imprimer cette page Partager cette page

Le pavillon du Canada à la 54e exposition internationale d’art − la Biennale di Venezia Steven Shearer. « Exhume to Consume »

Ottawa - 1 juin, 2011

Le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) a annoncé aujourd’hui les détails concernant la présentation de Steven Shearer à la
54e Biennale de Venise.

Cette exposition individuelle comprend une sélection de tableaux, de dessins et de sculptures de Steven Shearer, dont certaines nouvelles œuvres inédites, qui font appel à diverses influences comme l’histoire de l’art, la culture populaire et l’architecture vernaculaire.

Aux abords du pavillon du Canada, Shearer a construit une murale autoportante de neuf mètres de haut pour faire écho à l’architecture des pavillons britannique et allemand adjacents. La murale fait partie d’une structure à l’apparence d’une remise de jardin – motif signature de l’artiste – qui fait office de fausse entrée au pavillon. Sur cette façade monumentale est reproduit un nouveau poème rédigé par Shearer qui s’inspire du vocabulaire du black métal et du death métal pour faire apparaître le sublime et nihiliste pouvoir du langage et provoquer une réponse viscérale chez les spectateurs.

À l'intérieur du pavillon sont exposés 12 tableaux, dont plusieurs œuvres récentes de Shearer comme The Fauves, dans lesquelles l’artiste expérimente différentes techniques nouvelles ainsi que le thème de l’artiste et sa muse. L’exposition comporte aussi 81 dessins qui, pour la plupart, n’ont jamais été présentés auparavant. Dans ces oeuvres, l’artiste explore un autre aspect de la contestation et de l’aliénation sociale, et révèle la vulnérabilité de l'être humain tout en examinant son rapport au monde extérieur. La manifestation compte également une sculpture et un livre exceptionnel de 127 poèmes.

En adoptant et en étoffant des styles et des thèmes propres à l’histoire de la peinture de figures humaines, notamment ceux associés au symbolisme, à l’expressionnisme et au fauvisme, Shearer établit des parallèles formels et thématiques entre l’histoire de l’art et certains aspects oubliés ou rejetés de la société. Il extrait des objets, des images et des idées de l’histoire, mais aussi de son propre passé, et leur insuffle un nouveau sens en les insérant dans un contexte contemporain. Au cœur de l’œuvre de Shearer figure une compilation continue de milliers d’images tirés de fanzines, de babillards en ligne et de temples d’images que l’on trouve sur les sites Web personnels. Ces sources fragmentaires fonctionnent de façon générative lorsqu’elles sont combinées et recyclées dans ses œuvres. Son art met en lumière le potentiel psychique et émotif de ces images et les transforme pour témoigner de son expérience subjective.

« Sous sa surface de culture populaire, l’œuvre de Steven Shearer est étonnamment complexe et saisissante. En nous montrant divers aspects de la culture populaire de manière anachronique et sous plusieurs points de vue, Shearer nous expose la fausse hiérarchie entre « l’art populaire » et le « grand art », et nous amène à remarquer des distinctions plus intéressantes entre les industries culturelles et le monde de
l'art », a indiqué le directeur général du MBAC, Marc Mayer. « La Biennale de Venise est la plus grande vitrine en art visuel contemporain, et nous sommes ravis de faire connaître ce brillant jeune artiste canadien à de nouveaux publics internationaux. »

La représentation canadienne en 2011
L’exposition Steven Shearer à la Biennale a été organisée par le Musée des beaux-arts du Canada. Le projet a bénéficié du généreux soutien du Conseil des Arts du Canada, un ardent défenseur et partenaire de la représentation canadienne à Venise, d’Aéroplan, des Mécènes du pavillon du Canada et du Cercle de l’art contemporain du Musée des beaux-arts du Canada ainsi que de nombreux particuliers, fondations et sociétés. Le Musée des beaux-arts du Canada voudrait également souligner l’appui généreux de la Galerie Eva Presenhuber, Zurich, de la Stuart Shave Modern Art, Londres, de la Galleria Franco Noero, Turin, et de Gavin Brown’s Entrerprise, New York.

À propos de Steven Shearer
Steven Shearer expose ses oeuvres à l’échelle de la planète. Il a notamment présenté des expositions individuelles à Amsterdam, à Birmingham, à Zurich, à Los Angeles, à New York, à Toronto, à Turin, à Tokyo et à Vancouver. Ses plus récentes expositions collectives incluent Double Album: Daniel Guzmán and Steven Shearer au MUCA, le Musée universitaire des arts et des sciences de Mexico, et au New Museum de New York (2008); The Order of Things au Museum van Hedendaagse Kunst d’Anvers (2008); Blasted Allegories – Works from the Ringier Collection au Musée d’art de Lucerne (2008); Canada Dreaming au Kunstverein de Wolfsburg (2006); All the Pretty Corpses à la Renaissance Society de l’University of Chicago (2005); Pin Up: Contemporary Collage and Drawing au Tate Modern de Londres (2004); et Rock My World: Recent Art and the Memory of Rock ‘n’ Roll au CCA Wattis Institute for Contemporary Arts de San Francisco (2002). Au cours des dernières années, huit de ses oeuvres ont fait leur entrée dans la collection nationale du Canada.

 

La commissaire : Josée Drouin-Brisebois, Musée des beaux-arts du Canada
Josée Drouin-Brisebois est conservatrice de l’art contemporain au Musée des beaux-arts du Canada. Elle a organisé de nombreuses expositions, pour lesquelles elle a aussi rédigé des essais, dont C’est ce que c’est. Acquisitions récentes d’art actuel canadien (2010), Nomades (2009), Flagrant délit. La performance du spectateur (2008), Dé-con-structions (2007) et la rétrospective Christopher Pratt (2005). Elle a également publié des textes dans le livre « Otherworld Uprising: Shary Boyle » ainsi que dans Canadian Art Magazine, Border Crossings, PAJ: A Journal of Performance and Art et Prefix Photo.

La publication
La présentation de Steven Shearer à Venise est accompagnée d’une publication richement illustrée de 256 pages, qui renferme un essai de Josée Drouin-Brisebois et un entretien en profondeur entre la conservatrice et l’artiste. L’ouvrage est publié par le Musée des beaux-arts du Canada.

À propos du pavillon du Canada
Le Canada participe à la Biennale de Venise depuis 1952. En 1958, sous la direction du Musée des beaux-arts du Canada, le pavillon du Canada a été conçu et édifié par le célèbre architecte milanais Enrico Peressuti du Studio Architetti BBPR dans les Giardini di Castello, au coeur du site de l’exposition.

À propos du Musée des beaux-arts du Canada
Le Musée des beaux-arts du Canada abrite la plus importante collection d'oeuvres d'art historiques et contemporaines canadiennes au monde, notamment l'imposante collection du Musée canadien de la photographie contemporaine. En outre, il réunit la plus prestigieuse collection d'art européen du XIVe au XXe siècle au Canada, d'importantes oeuvres d'art américain, asiatique et indigène, ainsi qu'une collection mondialement réputée d'estampes, de dessins et de photographies. Fondé en 1880, le Musée des beaux-arts du Canada joue un rôle clé sur la scène culturelle canadienne depuis plus d'un siècle. L'une de ses principales missions consiste à accroître l'accès à l'excellence en matière d'oeuvres d'art pour tous les Canadiens. Pour ce faire, il propose plus important programme d'expositions d'art itinérantes au monde. Pour obtenir plus de renseignements, rendez-vous au www.beaux-arts.ca.

Renseignements à l’intention des visiteurs
Adresse : Pavillon du Canada, Giardini di Castello, 30122 Venise
Dates : 4 juin — 27 novembre 2011
Heures d’ouverture : 10 h — 18 h, du mardi au dimanche. Fermé le lundi
Vaporetto : Giardini
Pour obtenir plus de renseignements sur le pavillon du Canada à la 54e Biennale de Venise, veuillez consulter : www.beaux-arts.ca/venise

- 30 -

À l’attention des médias - Pour organiser une interview, obtenir des images ou de l’information, veuillez communiquer avec :

Josée-Britanie Mallet
Agente principale Relations publiques et médiatiques
Musée des beaux-arts du Canada
613-990-6835
bmallet@beaux-arts.ca

Claire Schofield
Gestionnaire Communications et Relations publiques
Musée des beaux-arts du Canada
613-990-7081
cschofield@beaux-arts.ca