Imprimer cette page Partager cette page

Installation de Trois sentinelles,une sculpture en bronze du chef James Hart, à l’extérieur du MBAC

Ottawa - 10 novembre, 2011

Cette nouvelle acquisition est un don de Michael Audain et de Yoshiko Karasawa

Le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC), en partenariat avec la Ville d’Ottawa et avec la Commission de la capitale nationale, a le plaisir d’annoncer l’installation de Les trois sentinelles, œuvre de l’artiste haïda et chef James (Jim) Hart, à l’angle de la promenade Sussex et de la rue Saint-Patrick, juste à l’extérieur du Musée. Michael Audain, président du conseil d’administration du MBAC, et sa femme Yoshiko Karasawa ont fait don de l’œuvre au Musée.

« J’ai un immense respect pour l’artiste Jim Hart, a indiqué le président du conseil d’administration du MBAC, Michael Audain. Mon amour pour l’art étant né en partie de mes premiers contacts avec l’art des Premières nations de la côte du Nord-Ouest, je suis ravi à l’idée que la mise en place de cette sculpture permettra aux Canadiens et aux visiteurs d’apprécier ce riche patrimoine artistique. »

« Nous remercions Michael Audain et sa femme Yoshiko Karasawa de leur grande générosité, a souligné le directeur du MBAC, Marc Mayer. Grâce à ce don, le Musée des beaux-arts du Canada pourra partager la magie des remarquables créations artistiques de Jim Hart avec la population de la Ville d’Ottawa et avec tous ceux qui visitent notre capitale nationale. »

« L’installation de cette sculpture par le Musée des beaux-arts du Canada, en partenariat avec la Ville d’Ottawa et avec la Commission de la capitale nationale, constitue un hommage exceptionnel aux Premières nations et favorise une nouvelle appréciation des cultures et légendes de la nation haïda. L’expression sculpturale que nous propose le chef Hart est profondément enracinée dans des traditions et croyances vieilles de plusieurs générations. Nous sommes chanceux de pouvoir faire l’expérience de cette présence dynamique ici dans la capitale nationale, a déclaré le chef national de l’Assemblée des Premières nations, Shawn A-in-chut Atleo.

« Cette sculpture constitue un ajout remarquable au paysage culturel et artistique d’Ottawa, a indiqué le maire Jim Watson. J’aimerais remercier le conseiller Mathieu Fleury pour tout le travail qu’il a accompli afin que les Trois sentinelles  du chef Hart, œuvre d’art stupéfiante qui enrichit le cœur de notre centre-ville dynamique, puisse être présentée. »

« L’art public anime les espaces, encourage la créativité et stimule la discussion. La CCN est heureuse de collaborer avec le Musée des beaux-arts du Canada pour accueillir Les Trois sentinelles de Jim Hart  dans la région de la capitale nationale du Canada où elle contribuera sans aucun doute au dynamisme de cette dernière », a ajouté Marie Lemay, première dirigeante de la CCN.

À propos de Les Trois sentinelles
Les Trois sentinelles
est une sculpture coulée en bronze de 4,25 mètres de haut. Chacun des personnages, représentés dos à dos, embrasse un tiers d’une vue à 360 degrés sur le Musée, l’ambassade des États-Unis, les édifices du Parlement et la rivière des Outaouais.

Les Trois sentinelles est la première œuvre de Hart à entrer dans la collection du Musée. Un des premiers artistes haïdas à avoir utilisé le bronze, Hart est profondément engagé dans la transmission d’anciennes pratiques esthétiques et philosophiques au moyen de nouveaux matériaux et modes d’expression afin d’assurer leur perpétuité.

À propos de l’artiste Jim Hart
Le chef James (Jim) Hart est l’un des artistes les plus accomplis de la côte du Nord-Ouest. Il est issu d’une longue lignée de chefs haïdas sculpteurs, dont le plus illustre était son arrière-arrière-grand-père, Charles Edenshaw, dont Jim porte le nom et le titre héréditaire en tant que chef du clan de l’Aigle. Sculpteur depuis 1979, Jim Hart a d’abord fait son apprentissage auprès de Robert Davidson, puis il a travaillé pour Bill Reid de 1980 à 1984. Il a collaboré à des chefs-d’œuvre de Reid tels que Le Corbeau et les premiers hommes au Musée d’anthropologie de l’UBC et Chef du monde sous-marin à l’Aquarium de Vancouver.

Depuis, Hart a sculpté de nombreux totems haïdas monumentaux qui se dressent en divers lieux aux quatre coins du monde, notamment au Musée olympique de  Lausanne, en Suisse, à l’Autry National Center de Los Angeles, au Festival des peuples autochtones unis à Pau, en France, et sur les terrains de l’ancienne résidence d’été royale à Helsingborg, en Suède. Bien qu’il soit en demande dans ces pays éloignés, il continue de se consacrer à sa communauté. Il a ainsi sculpté et érigé des mats totémiques et construit plusieurs longues maisons à Old Massett, à Skidegate, et dans la communauté abandonnée de Yan à Haida Gwaii.

À propos du Musée des beaux-arts du Canada
Le Musée des beaux-arts du Canada abrite la plus importante collection d’œuvres d’art historiques et contemporaines canadiennes au monde, notamment l’imposante collection du Musée canadien de la photographie contemporaine.  En outre, il réunit la plus prestigieuse collection d’art européen du XIVe au XXIe siècle au Canada, d’importantes œuvres d’art américain, asiatique et indigène, ainsi qu’une collection mondialement réputée d’estampes, de dessins et de photographies.  Fondé en 1880, le Musée des beaux-arts du Canada joue un rôle clé sur la scène culturelle canadienne depuis plus d’un siècle. L’une des ses principales missions consiste à accroître l’accès à l’excellence en matière d’œuvres d’art pour tous les Canadiens. Pour ce faire, il propose le plus important programme d’expositions d'art itinérantes au monde.  Pour obtenir de plus amples renseignements, rendez-vous au www.beaux-arts.ca.

— 30 —

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Naomi Grattan
Agente principale
Relations publiques et médiatiques
Musée des beaux-arts du Canada
613-991-0646
ngrattan@beaux-arts.ca

Josée-Britanie Mallet
Agente principale
Relations publiques et médiatiques
Musée des beaux-arts du Canada
613-990-6835
bmallet@beaux-arts.ca