Imprimer cette page Partager cette page

Citoyen du monde. L’architecture de Moshe Safdie. Du 6 octobre 2010 au 9 janvier 2011

Ottawa - 6 octobre, 2010

Une grande rétrospective qui explore l’œuvre de Moshe Safdie et les réalisations architecturales qui ont jalonné sa carrière internationale.

Visionnaire de l’architecture, entrepreneur prospère et humaniste, voilà autant de qualificatifs qui décrivent Moshe Safdie, l’un des architectes les plus réputés du Canada. À compter du 6 octobre 2010 et jusqu’au 9 janvier 2011, le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) présente Citoyen du monde. L’architecture de Moshe Safdie, la plus vaste rétrospective sur l’œuvre de Safdie à ce jour, qui célèbre plus de 40 ans de réalisations et de contributions remarquables aux paysages urbains, édifices publics et habitats personnels. Organisée par le Crystal Bridges Museum of American de l’Arkansas et le Skirball Cultural Center de Los Angeles (tous deux également dessinés par Moshe Safdie) et conçue par Donald Albrecht, commissaire indépendant et conservateur de l’architecture et du design au Museum of the City of New York, l’exposition apporte un éclairage sans précédent sur l’œuvre et la philosophie de Safdie. En outre, elle souligne sa carrière exceptionnelle comme architecte, urbaniste, théoricien, enseignant et auteur de premier plan. Après sa présentation à Ottawa, Citoyen du monde partira en tournée à Chicago, à Los Angeles et à Bentonville, Arkansas.

Citoyen du monde explore la démarche de conception et de construction des projets de Safdie à Jérusalem, en Amérique du Nord, en Chine, à Singapour et en Inde. L’exposition souligne la profonde influence de l’architecte sur les pratiques architecturales de même que la concrétisation de sa philosophie conceptuelle.

« Moshe Safdie a conçu l’un des plus beaux bâtiments muséaux du monde pour abriter la collection nationale du Canada; cette magnifique structure rehausse magnifiquement la fonction du Musée », a déclaré le directeur du MBAC, Marc Mayer. « Le Musée des beaux-arts du Canada est le premier musée réalisé par l’architecte, et les perspectives époustouflantes de l’édifice contribuent grandement à préparer le visiteur aux expériences culturelles uniques que nous souhaitons lui faire vivre. Cette exposition nous transporte aux quatre coins du monde pour nous faire découvrir l’extraordinaire diversité des bâtiments à la fois ingénieux, inventifs et éloquents créés par Safdie au cours de sa prestigieuse carrière. »

Citoyen du monde – une rétrospective de 40 ans
L’exposition invite les visiteurs à retracer le parcours de Safdie, depuis son révolutionnaire Habitat, créé pour Expo 67 à Montréal, jusqu’à ses plus récents projets en Asie et aux États-Unis. Divisée en cinq sections, dont chacune est consacrée à une étape charnière de la  carrière de l’architecte, Citoyen du monde explore les constructions de Safdie et la philosophie derrière chacune d’elle à travers quelque 175 dessins, croquis, vidéos, photographies et maquettes. Afin de mettre en contexte les dimensions architecturale et humaniste du travail de Safdie, Citoyen du monde comprend des extraits audio et vidéo qui font écho à la mise en œuvre des projets et à son cheminement professionnel. La section finale de l’exposition, intitulée Habitat du futur, est une relecture évolutive d’Habitat – la solution radicale mise de l’avant par Safdie en matière de logements de qualité à prix abordable. Aboutissement de deux années de recherche conceptuelle, Habitat du futur, créé spécialement pour Citoyen du monde, propose de nouvelles stratégies de conception pour répondre de manière novatrice à la densité croissante des villes mondiales – un enjeu encore plus criant aujourd’hui.

Profondément influencé par l’éducation qu’il a reçue à Haïfa, en Israël, Safdie croit en une approche économique et collectiviste de l’architecture et privilégie l’intégration de la nature dans ses concepts pour assurer la qualité de la vie résidentielle – Habitat 67 en est un exemple classique. Une lumière transcendante, une géométrie puissante, des formes iconiques et l’expression de l’identité culturelle caractérisent bon nombre de ses édifices publics qui sont souvent imposants, mais toujours accueillants. On reconnaît aisément ces éléments dans le Musée des beaux-arts du Canada, l’un des premiers grands espaces publics réalisés par Safdie et le premier bâtiment permanent à abriter la collection nationale d’œuvres d’art. Les matériaux utilisés et les composantes locales, telles que le Grand Hall de forme conique qui s’inspire de la Bibliothèque du Parlement et le rapport entre l’édifice et la rivière des Outaouais, sont tous des références directes à des contextes canadiens.

« Dans ses bâtiments, a indiqué Albrecht, Moshe Safdie a cherché tout particulièrement à réaliser les aspirations d’un éventail étonnamment diversifié de clients. Pour eux, il a imaginé des lieux où des étrangers se rencontrent pour former des communautés, où l’on célèbre la mémoire et où la forme bâtie forge une identité. Peu d’architectes sont parvenus aussi pleinement à donner vie à leur vision dans le cadre de projets et de contextes géographiques aussi variés. »  

Points saillants de l’exposition
Parmi les constructions présentées dans l’exposition figurent  le projet de fin d’études de Safdie à l’Université McGill, projet qui deviendra par la suite Habitat, Montréal (1964-1967), commandé par le gouvernement canadien à l’architecte, alors âgé d’à peine 29 ans, à titre de pavillon pour l’exposition universelle à venir, Expo 67; le Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa (1983-1988), le projet de Safdie ayant joué le rôle le plus important dans l’expression de l’identité canadienne et le premier de plusieurs édifices muséaux; le Mamilla Center, Jérusalem (1972-2010), un quartier central à vocation commerciale et mixte d’une superficie de 113 310 mètres carrés pour lequel Safdie a réalisé un plan directeur qui combine conception urbaine, architecture et aménagement paysager; le Skirball Cultural Center, Los Angeles (1986-2012), un ensemble urbain à vocation piétonne au cœur d’une culture axée sur l’automobile; le Khalsa Heritage Centre, à Anandpur Sahib, en Inde (1998-2011), un nouveau musée et centre culturel qui célèbre 500 ans d’héritage sikh; Le United States Institute of Peace Headquarters, à Washington, D.C. (2001-2012), un complexe qui abrite des installations de recherche, un centre de congrès et un musée consacrés au thème de la paix; le Crystal Bridges Museum of American Art, à Bentonville, Arkansas (2005-2011), qui intègre harmonieusement art, architecture et paysage; et le Marina Bay Sands, à Singapour (2006-2010), un grand complexe touristique intégré à vocation mixte situé sur l’eau à proximité du centre commercial de Singapour qui regroupe un hôtel de 2 560 chambres, un centre de congrès, des magasins et des restaurants, un musée et un casino. 

À propos de Moshe Safdie
Architecte, urbaniste, théoricien, enseignant et auteur de premier plan, Moshe Safdie, qui privilégie une philosophie conceptuelle fondée sur la globalité et l’humanisme, est depuis quarante ans une force visionnaire dans les domaines de l’architecture et de l’urbanisme. Guidé par un profond sens des valeurs, son travail ne cesse d’évoluer et de se développer, sans succomber aux tendances du jour. Safdie défend une architecture qui appuie et enrichit le programme d’un projet; qui est ancrée dans les éléments géographiques, sociaux et culturels qui définissent un lieu; et qui répond aux besoins et aspirations des gens.

L’exposition en tournée
La tournée nord-américaine de l’exposition comprendra les établissements suivants :
Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa (6 octobre 2010 – 9 janvier 2011)
Chicago Cultural Center, Chicago (7 mai 2011 – 24 juillet 2011)
Skirball Cultural Center, Los Angeles (automne 2012, dates à confirmer)
Crystal Bridges Museum of American Art, Bentonville, Arkansas (été 2013, dates à confirmer)

Catalogue d’exposition
Un catalogue de 144 pages richement illustré comportant des essais de Moshe Safdie, de Donald Albrecht et de la critique Sarah Williams Goldhagen accompagne l’exposition. Il renferme aussi 130 illustrations en couleur dont de nouvelles photographies de Gus Powell. Offert en anglais seulement, l’ouvrage à couverture rigide publié par Scala Publishers est maintenant en vente à la Librairie du MBAC et en ligne à www.achatsmbac.ca au coût de 38 $.

Programme éducatif
Le 6 octobre 2010 à midi, le public aura une occasion unique de rencontrer Moshe Safdie et le commissaire de l’exposition, Donald Albrecht, dans le cadre d’une Rencontre avec l’architecte qui se tiendra à l’Auditorium. En anglais avec interprétation simultanée. Entrée libre. Pour de plus amples renseignements, rendez-vous à www.beaux-arts.ca ou appelez le 1-800-990-1985 ou le 1-800-319-ARTS.

Droits d’entrée et heures d’ouverture
Droits d’entrée : adultes : 9 $; aînés et étudiants : 7 $, jeunes de 12 à 19 ans : 4 $, familles (2 adultes et 3 jeunes) : 18 $. Entrée libre pour les enfants de moins de 12 ans et les Membres du Musée. Le billet comprend l'entrée à la Collection du Musée. Vous pouvez vous procurer des billets par téléphone au 613-998-8888 ou sans frais au 1-888-541-8888.

Du 1er octobre 2010 au 30 avril 2011, le musée est ouvert du mardi au dimanche de 10 à 17 h et jusqu’à 20 h le jeudi. Fermé le lundi.
Note : Le lundi 11 octobre 2010 (Action de Grâce), le Musée est ouvert de 10 à 17 h.

À propos du Musée des beaux-arts du Canada
Le Musée des beaux-arts du Canada abrite la plus importante collection d’œuvres d’art historiques et contemporaines canadiennes au monde, notamment l’imposante collection du Musée canadien de la photographie contemporaine. En outre, il réunit la plus prestigieuse collection d’art européen du XIVe au XXIe siècle au Canada, d’importantes œuvres d’art américain, asiatique et indigène, ainsi qu’une collection mondialement réputée d’estampes, de dessins et de photographies. Fondé en 1880, le Musée des beaux-arts du Canada joue un rôle clé sur la scène culturelle canadienne depuis plus d’un siècle. L’une des ses principales missions consiste à accroître l’accès à l’excellence en matière d’œuvres d’art pour tous les Canadiens. Pour ce faire, il propose le plus important programme d’expositions d'art itinérantes au monde. Pour obtenir de plus amples renseignements, rendez-vous au www.beaux-arts.ca.

- 30 -

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Josée-Britanie Mallet
Agente principale intérimaire Relations publiques et médiatiques
Musée des beaux-arts du Canada
613-990-6835
bmallet@beauxarts.ca

Claire Schofield
Gestionnaire
Communications et Relations publiques
Musée des beaux-arts du Canada
613-990-7081         
cschofield@beauxarts.ca