Imprimer cette page Partager cette page

L’artiste Steven Shearer représentera le Canada à l’occasion de la 54e exposition artistique internationale de La Biennale de Venise

Ottawa - 3 août, 2010

Steven Shearer est réputé pour son emploi d’une grande variété de médias traditionnels et contemporains dans la réalisation de ses œuvres qui abordent le thème de l’être humain et sa relation avec le monde qui l’entoure. L’artiste vancouvérois représentera le Canada à l’occasion de la 54e exposition artistique internationale — La Biennale di Venezia 2011 (La Biennale de Venise) qui se déroulera du 4 juin au 27 novembre 2011. Seule exposition internationale d’arts visuels à compter le Canada parmi ses participants officiels, la Biennale est l’une des plus prestigieuses manifestations d’art contemporain au monde.

L’artiste a été choisi par un comité de sélection national mis sur pied par le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC), l’organisateur de la représentation canadienne pour l’édition 2011 de la Biennale. Il se compose de conservateurs d’art contemporain chevronnés de partout au Canada, dont la conservatrice principale de l’art contemporain du MBAC, Josée Drouin-Brisebois, qui organisera l’exposition de l' œuvre de Steven Shearer.

En adoptant et en étoffant des répertoires et des thèmes stylistiques distincts propres à l’histoire de la peinture de figures humaines, Steven Shearer établit des parallèles formels et thématiques entre l’histoire de l’art et l’iconographie associée aux différentes sous-cultures, incluant les modes de diffusion tels que les fanzines, les babillards en ligne et les temples d’images que l’on trouve sur les sites Web personnels. Il s’intéresse à la façon dont la société contemporaine renvoie et façonne inconsciemment différentes apparences particulières explorées par les mouvements historiques. Au cœur de l’œuvre de Shearer figure une compilation continue de milliers d’images et de textes sélectionnés dans des magazines, tirés de chansons ou saisis sur Internet. Ces sources fragmentaires fonctionnent de façon générative lorsqu’elles sont combinées et recyclées dans ses toiles, ses œuvres textuelles, ses sculptures et ses compilations photographiques.

« Sous sa surface de culture populaire, l’œuvre de Steven Shearer est étonnamment complexe et saisissante », a indiqué le directeur général du Musée des beaux-arts du Canada, Marc Mayer. « En nous montrant divers aspects de la culture populaire de manière anachronique et sous plusieurs points de vue, Shearer nous expose la fausse hiérarchie entre « l’art populaire »  et le « grand  art », et nous amène à remarquer des distinctions plus intéressantes entre les industries culturelles et le monde de l'art. L’intelligence et l’originalité de Shearer sont bien connues parmi les cognoscenti. Venise est l’occasion rêvée d’élargir le public de ce brillant jeune artiste canadien », a-t-il ajouté.

La participation canadienne officielle à la 54e exposition artistique internationale de la Biennale sera possible grâce au généreux soutien financier du Conseil des Arts du Canada, ainsi qu’à l’appui de philanthropes privés du Canada et de l’étranger.

L'artiste : Steven Shearer
Depuis 1996, Steven Shearer expose ses œuvres à l’échelle de la planète. Il a notamment présenté des expositions solo à Amsterdam, à Birmingham, à Zurich, à Los Angeles, à New York, à Toronto, à Turin, à Tokyo et à Vancouver.  Quant à ses expositions collectives, elles incluent Double Album: Daniel Guzman and Steven Shearer au MUCA du University Museum of Arts and Sciences de Mexico et au New Museum de New York (2008); The Order of Things au Museum van Hedendaagse Kunst de Belgique (2008); Blasted AllegoriesWerke aus der Sammlung Ringier au Kunstmuseum de Lucerne, en Suisse (2008); Canada Dreaming au Kunstverein de Wolfsburg (2006); All the Pretty Corpses au Renaissance Society de la University of Chicago (2005); Pin Up: Contemporary Collage and Drawing au Tate Modern de Londres (2004); et Rock My World au California College of the Arts Wattis Institute for Contemporary Arts de San Francisco (2002).

Au cours des dernières années, neuf de ses œuvres ont été ajoutées à la collection nationale du Canada.

La conservatrice : Josée Drouin-Brisebois
Josée Drouin-Brisebois est la conservatrice principale de l’art contemporain au Musée des beaux-arts du Canada. Elle a rédigé plusieurs essais associés à différentes expositions majeures dont Nomades (2009); Flagrant délit. La performance du spectateur (2008); Dé-con-structions (2007); et Christopher Pratt (2005).  Ses écrits ont également été publiés dans le livre Otherworld Uprising: Shary Boyle, les magazines Canadian Art et Border Crossings, et les revues PAJ: A Journal of Performance and Art et Prefix Photo.

Le Comité de sélection national :
• Josée Bélisle, conservatrice de l’art contemporain, Musée d’art contemporain de Montréal, Montréal (Québec)
• Catherine Crowston, sous-directrice et conservatrice en chef, Art Gallery of Alberta, Edmonton (Alberta)
• Josée Drouin-Brisebois, conservatrice principale de l’art contemporain, Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa (Ontario)
• Reid Shier, directeur, Presentation House Gallery, Vancouver (Colombie-Britannique)

La Biennale de Venise
Créée en 1895, la prestigieuse Biennale de Venise se rapportait uniquement aux arts visuels. Elle a depuis élargi sa portée de façon à inclure le théâtre, la musique, la danse, le cinéma, et, plus récemment, l’architecture. Le volet de la Biennale consacré aux arts visuels, l’Exposition artistique internationale, se tient tous les deux ans de juin à novembre. En 2009, 77 pays ont pris part à la 53e Biennale qui a attiré plus de 375 000 visiteurs.

L’exposition et les pavillons nationaux de la Biennale sont principalement situés dans l’historique Giardini di Castello de Venise. Au cours des dernières années, plusieurs sites se sont ajoutés. Ainsi, l’on retrouve maintenant des installations parmi les impressionnantes structures historiques du grand chantier naval vénitien l’Arsenale, de même qu’à d’autres emplacements à Venise. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter www.labiennale.org.

Le Canada à la Biennale : le pavillon du Canada
La première représentation canadienne à la Biennale de Venise remonte à 1952.  Celle-ci a contribué au lancement de la carrière internationale de certains artistes parmi les plus réputés de l’histoire de l’art canadien récente.  

Depuis 1958, des artistes canadiens exposent leurs œuvres au pavillon du Canada construit à partir des fonds de réparation versés dans le cadre de l’Accord culturel signé par le Canada et l’Italie en 1954. Sous la direction du Musée des beaux-arts du Canada, ce pavillon fut édifié par le célèbre architecte milanais Enrico Peressuti du Studio Architetti BBPR. Le Musée des beaux-arts du Canada conserve à ce jour la tutelle du pavillon canadien au nom du Canada.

De 1952 à 1986, la représentation canadienne était organisée sous la direction du Musée des beaux-arts du Canada.  De 1988 à 2009, la responsabilité principale pour la gestion de la représentation a été transférée au ministère des Affaires étrangères et Commerce international (MAECI), lequel a travaillé en collaboration avec le MBAC et le Conseil des Arts du Canada. C’est à ce dernier qu’était confiée l’organisation de la sélection de l’artiste et du musée-organisateur, effectuée par le biais d’un concours biennal. En 2010, le Musée des beaux-arts du Canada a accepté d'étudier la possibilité de reprendre la responsabilité de gestion du projet de la Biennale.  Il formulera ses recommandations dans un avenir prochain en consultation avec le Conseil des Arts du Canada. 

À propos du Musée des beaux-arts du Canada
Le Musée des beaux-arts du Canada abrite la plus importante collection d’œuvres d’art historiques et contemporaines canadiennes au monde, notamment l’imposante collection du Musée canadien de la photographie contemporaine.  En outre, il réunit la plus prestigieuse collection d’art européen du XIVe au XXIe siècle au Canada, d’importantes œuvres d’art américain, asiatique et indigène, ainsi qu’une collection mondialement réputée d’estampes, de dessins et de photographies.  Fondé en 1880, le Musée des beaux-arts du Canada joue un rôle clé sur la scène culturelle canadienne depuis plus d’un siècle. L’une des ses principales missions consiste à accroître l’accès à l’excellence en matière d’œuvres d’art pour tous les Canadiens. Pour ce faire, il propose le plus important programme d’expositions d'art itinérantes au monde.  Pour obtenir de plus amples renseignements, rendez-vous au www.beaux-arts.ca.

 

– 30 –

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Lyse Teasdale
Chef, Communications
Musée des beaux-arts du Canada
613-991-0646
lteasdale@beaux-arts.ca