Imprimer cette page Partager cette page

Dessins de l’Europe centrale du Musée des beaux-arts du Canada

Ottawa (Ontario), - 15 juin, 2010

Une grande exposition qui réunit les trésors les plus fascinants de la collection de dessins et d’estampes du Musée.

Jusqu’au 12 septembre  2010

Tout au long de l’été, et ce, jusqu’au 12 septembre, le public aura l’occasion exceptionnelle d’admirer une sélection plus de 100 dessins, dont quelques estampes, provenant de la collection du Musée des beaux-arts-du Canada (MBAC). L’exposition Dessins de l’Europe centrale du MBAC couvre la période du début du 16e siècle à la fin de la Seconde Guerre mondiale et reflète la diversité géographique et historique de l’Europe centrale. De ces époques naîtront des chefs-d’œuvre de grands maîtres tels que Dürer, Klimt, Kirchner, Nolde, Dix et Grosz. Rarement exposés en raison de leur fragilité, ces trésors de la collection du Musée comptent plus une trentaine d’œuvres d’acquisition récente.

« La collection de dessins de l’Europe centrale du Musée est la plus riche et diversifiée au pays », a indiqué le directeur général du Musée, Marc Mayer. « Le dessin est le premier médium et il demeure toujours intimiste, peu importe sa taille, car c’est l’expression la plus directe de la main de l’artiste. »

Le terme « Europe centrale », qui donne son nom à l’exposition, désigne le territoire occupé par le Saint Empire romain du 16e siècle jusqu’à sa dissolution en 1806 par  Napoléon, puis par la Confédération germanique, créée en 1815 par le Congrès de Vienne, et enfin, à compter de 1871, par l’Allemagne, la Suisse et l’Autriche, auxquelles s’ajoute la Tchécoslovaquie (aujourd’hui la République tchèque et la Slovaquie) après 1918.

Malgré les guerres de religion qui éclatent dans les années 1520, les arts s’épanouissent. En outre, le mécénat princier, l’invention de l’imprimerie, l’émergence d’une haute et d’une moyenne bourgeoisie, la création de l’Allemagne en 1871, l’époque des Lumières et les temps modernes forment la trame de fonds des cinq siècles qui sont explorés dans Dessins de l’Europe centrale du MBAC.

Paysages, portraits, études de figures et scènes de genre composent l’exposition présentée thématiquement et chronologiquement. Comme l’explique dans son introduction du catalogue qui accompagne cette dernière, Mitchell B. Frank, professeur agrégé d’histoire de l’art à l’Université Carleton, « Certaines des œuvres sont des créations; d’autres, des copies. Comme supports, on trouve divers types de papier de même que le vélin; comme matériaux, l’encre, la mine de plomb, le crayon, la craie et l’aquarelle. Les dessins se différencient également par leur fonction. Certains sont des œuvres achevées; d’autres des études ou des dessins préliminaires. Même ces derniers peuvent être subdivisés en deux groupes : ceux qui ont été faits en vue de l’exécution d’estampes, de décorations murales, de peintures à l’huile ou de vitraux, et ceux qui étaient soit des études de composition, soit des études de figures. »

Dessins de l’Europe centrale est la cinquième exposition d’une série consacrée à la collection de dessins du Musée. Les présentations antérieures ont porté sur les écoles italienne, flamande et hollandaise, française et britannique. Le conservateur en chef et sous-directeur, David Franklin, a participé au choix des dessins et joué un rôle essentiel dans l’acquisition récente d’une trentaine d’œuvres qui sont présentées dans cette exposition.

Le MBAC possède la plus importante collection de dessins et d’estampes au pays, y compris une riche collection de dessins de paysages issus des mouvements Classique et Romantique.

Rencontre avec la conservatrice
Le jeudi 15 juillet à 18 h
, visitez l’exposition Dessins de l’Europe centrale du MBAC en compagnie d’Erika Dolphin, conservatrice adjointe au conservateur en chef. En anglais avec une période de questions bilingue. Compris avec le droit d’entrée.

Conférence
Le dimanche 20 juin à 14 h
, venez entendre Mitchell B. Frank, commissaire de l'exposition, professeur associé et directeur adjoint de la School for Studies in Art and Culture à l'Université Carleton. En anglais avec interprétation simultanée. À la salle de conférences. Compris avec le droit d'entrée au Musée

Catalogue
Mitchell B. Frank, professeur agrégé d’histoire de l’art à l’Université Carleton et Erika Dolphin, conservatrice adjointe au conservateur en chef du MBAC, signent le catalogue qui accompagne l’exposition. Produit par le Musée des beaux-arts du Canada et commandité par Sotheby’s, l’ouvrage richement illustré est en vente à la Librairie du MBAC et en ligne à AchatsMBAC.ca au prix de 49 $.

À propos du Musée des beaux-arts du Canada
Le Musée des beaux-arts du Canada abrite la plus importante collection d’œuvres d’art historiques et contemporaines canadiennes au monde. En outre, il réunit une prestigieuse collection d’œuvres d’art indigène, occidental et européen du 14e siècle au 21e siècle, ainsi que d’art américain et asiatique, et de dessins et de photographies. Fondé en 1880, le MBAC compte parmi les plus anciennes institutions culturelles du pays. Fidèle à son mandat de rendre l’art canadien accessible partout au pays, il organise l’un des plus importants programmes d’expositions itinérantes au monde. Pour obtenir de plus amples renseignements, rendez-vous à beaux-arts.ca.

– 30 –

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Josée-Britanie Mallet
Agente principale,
Relations publiques et médiatiques
Musée des beaux-arts du Canada
613-990-6835
bmallet@beaux-arts.ca

Claire Schofield
Gestionnaire,
Communications et relations publiques
Musée des beaux-arts du Canada
613-990-7081
cschofield@beaux-arts.ca