Imprimer cette page Partager cette page

Sanaugavut. L’Art Inuit de l’Arctique canadien

Ottawa - 27 septembre, 2010

Des chefs-d’œuvre de la collection d’art inuit du Musée des beaux-arts du Canada exposés pour la toute première fois en Inde.

Présentée en exclusivité mondiale au National Museum de New Delhi du 27 septembre 2010 au 2 janvier 2011.

Le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) est fier de présenter aujourd’hui – en exclusivité mondiale et en grande première en Asie – Sanaugavut. L’art Inuit de l’Arctique canadien, une exposition qui réunit des œuvres magistrales de sa collection d’art Inuit. Organisée par le MBAC, le National Museum et le National Museum Institute, de New Delhi, en Inde, Sanaugavut est le fruit d’une première collaboration entre ces institutions muséales et l’occasion de faire de l’art un pont culturel entre deux nations distinctes. L’exposition est à l’affiche jusqu’au 2 janvier 2011 au National Museum, à New Delhi. 

« Sanaugavut constitue une excellente introduction à l’art Inuit et c’est avec grand plaisir que nous présentons au public indien cette exposition qui représente un chapitre important de le l’histoire de l’art du Canada », a déclaré le directeur du MBAC, Marc Mayer. « Les artistes Inuits sont reconnus partout dans le monde pour leur remarquable créativité. En cette Année des Inuits, de la campagne Inuit Tapiriit Kanatami, nous sommes d’autant plus heureux de contribuer à faire rayonner leurs traditions et leurs accomplissements grâce l’appui généreux et le leadership des commanditaires, sans qui il aurait été impossible de tenir cette exposition. »

L’organisation de l’exposition a pu être réalisée grâce à l’appui de Bombardier, commanditaire principal de l’exposition; du Ministère de la Culture du Gouvernement de l’Inde ; de la Fondation de la famille Chadha, ainsi que de Air Canada et Jet Airways pour le transport aérien des œuvres.

La présentation de Sanaugavut coïncide avec les initiatives engagées par les gouvernements du Canada et de l’Inde, pour renforcer, notamment, les liens culturels déjà établis entre le Canada et l’Inde. L’entente sur la coopération culturelle entre les deux pays, signée par le premier ministre Harper et le premier ministre Singh à la suite de la rencontre au Sommet du G-8 en juin dernier, fait d’ailleurs mention de l’exposition.

Sanaugavut – qui signifie « nos œuvres d’art » en Inuktitut –, se concentre sur les soixante dernières années de création artistique de l’Arctique canadien et rassemble
46 sculptures, sept estampes, trois dessins, une tapisserie et deux vidéos. L’exposition est structurée chronologiquement – du début des années 1940 à nos jours –, et géographiquement – on y retrouve des œuvres réalisées par des artistes des quatre régions de l’Inuit Nunangat : le Nunatsiavut, le Nunavik, le Nunavut, et Région désignée des Inuvialuit. Les principaux thèmes abordés sont les connaissances culturelles traditionnelles et les valeurs sociales, les croyances spirituelles et cosmologiques, la tradition orale – histoires transmettant mythes, événements historiques, expériences personnelles et problèmes du quotidien –, et la création et l’innovation artistique.

Histoire d’expressions d’une culture
Depuis plus de quatre millénaires, les peuples autochtones habitent l’Inuit Nunangat, patrie des Inuits, situé dans le Grand Nord canadien. Tout au long des âges, les Inuits et leurs ancêtres ont créés leurs propres modes d’expressions culturelles, inspirés par leur environnement, leur quotidien, et les multiples transformations qui ont marqué leur société. Mais c’est au milieu du vingtième siècle qu’émerge l’art Inuit tel que nous le connaissons aujourd’hui, avec l’apparition d’estampes, de dessins, d’œuvres sur tissus, et de sculptures sur pierre qui font l’une des grandes fiertés du Canada.

Médiums et thématiques diversifiés
Le début des années 1940 marque un tournant important dans l’expression artistique des Inuits. Dessins et estampes, œuvres sur tissus, sculpture sur pierre font leur apparition, transportant les artistes dans l’ère du mouvement de l’art moderne. Plus récemment, la vidéo et le film feront revivre les traditions orales, les chants, et les performances, conférant à ces modes d’expression ancestraux une pertinence toute contemporaine.

Bien qu’ils aient recours à divers médiums et approches stylistiques, les artistes abordent surtout les thèmes qui représentent leur héritage inuit, l’art Inuit reflétant d’abord et avant tout l’identité du peuple Inuit. Ainsi, la majorité des artistes Inuits des soixante dernières années se sont surtout inspirés des modes de vie qui prévalaient avant l’apparition des commodités modernes sur leur territoire. D’autres se sont intéressés aux aspects de la vie moderne et aux réalités contemporaines dans le Grand Nord. En outre, plusieurs artistes ont recours à l’art pour garder en mémoire leurs croyances spirituelles et métaphysiques complexes, de même que leurs mythes et légendes.

Par ailleurs, un nombre important d’œuvres naissent d’autres sources d’inspiration. Plusieurs artistes donnent en effet libre cours à leur riche imagination et à leurs fantaisies. Autodidactes, les artistes Inuits ont créés, de façon inventive, leur propre iconographie pour donner forme à leurs visions esthétiques et artistiques.

Conservatrice
Christine Lalonde, conservatrice associée à l’art indigène du MBAC est la conservatrice de Sanaugavut. L’art Inuit de l’Arctique canadien. C’est en 1988 qu’elle se joint au MBAC. Depuis 1994, elle s’adonne activement à l’écriture et  travaille avec les artistes inuits de tout l’Arctique canadien. Elle est responsable de la collection d’art inuit du MBAC et a organisé plus d’une douzaine d’expositions solo d’artistes tel que Pitseolak Ashoona (1996) et Josie Papialuk (2003), de même que des expositions collectives, dont l’exposition La culpture Inuite Aujourd’hui (2005) et Uuturautiit. Cape Dorset célèbre 50 ans de gravure (2009).

Catalogue
Un catalogue de 128 pages richement illustré et produit par le Musée des beaux-arts du Canada accompagne l’exposition. Rédigé par Christine Lalonde, conservatrice associée
de l’art indigène du MBAC et conservatrice de l’exposition et comprenant des textes de Mary Simon, présidente de l’Inuit Tapiriit Kanatami, et Anupa Pande, Ph. D., professeure et chef du département d’histoire de l’art  du National Musuem Institute of History of Art, Conservation and Museologye, National Museum, New Delhi, Inde., l’ouvrage est disponible en anglais. Le catalogue à couverture souple est en vente au National Museum, New Delhi.

Ulluriat : œuvres-vedettes de la collection du MBAC
CyberMuse, le site éducatif du MBAC, comprend un microsite consacré à la collection d’art Inuit du Musée. Le site Ulluriat, qui signifie « étoiles », présente 28 œuvres principales, dont on peut voir les images. On y découvre également les mythes et légendes qui ont inspiré chacune des œuvres. Pour s’y rendre, cliquez sur l’onglet « CyberMuse », accessible au www.beaux-arts.ca

À propos du Musée des beaux-arts du Canada
Le Musée des beaux-arts du Canada abrite la plus importante collection d’œuvres d’art historiques et contemporaines canadiennes au monde, notamment l’imposante collection du Musée canadien de la photographie contemporaine.  En outre, il réunit la plus prestigieuse collection d’art européen du XIVe au XXIe siècle au Canada, d’importantes œuvres d’art américain, asiatique et indigène, ainsi qu’une collection mondialement réputée d’estampes, de dessins et de photographies.  Fondé en 1880, le Musée des beaux-arts du Canada joue un rôle clé sur la scène culturelle canadienne depuis plus d’un siècle. L’une des ses principales missions consiste à accroître l’accès à l’excellence en matière d’œuvres d’art pour tous les Canadiens. Pour ce faire, il propose le plus important programme d’expositions d'art itinérantes au monde.  Pour obtenir de plus amples renseignements, rendez-vous au www.beaux-arts.ca.

À propos du National Museum, New Delhi
Le National Museum, à New Delhi, possède plus de deux millions d’œuvres d’art remarquables, tant d’origine indienne et qu’internationale couvrant plus de 5 000 ans d’héritage culturel. Sa riche collection d’art issu de traditions créatives et de disciplines variées, représente l’unité parmi la diversité. Constituant un mariage inégalé du passé et du présent, et une forte perspective pour l’avenir, elle donne vie à l’histoire.

À propos du National Museum Institute, New Delhi
Fondé en 1982, le National Museum Institute of History of Art, Conservation and Museology, offre divers cours sur son campus du National Museum de New Delhi.

- 30 -

Source : C. Lalonde; Sanaugavut. Inuit Art from the Canadian Arctic, 128 pages, Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa. 2010

Pour obtenir de plus amples renseignements ou l’accès à la galerie d’images, veuillez communiquer avec :

Josée-Britanie Mallet
Agente principale,
Relations publiques et médiatiques
Musée des beaux-arts du Canada
613-990-6835
bmallet@beaux-arts.ca

Claire Schofield
Gestionnaire, Communications et relations publiques
Musée des beaux-arts du Canada
613-990-7081
cschofield@beaux-arts.ca