Imprimer cette page Partager cette page

Don d’un chef-d’œuvre de Monet au Musée des beaux-arts du Canada

Ottawa - 4 mai, 2010

Ce trésor intemporel qui s’ajoute à la collection du Musée ravira les visiteurs d’aujourd’hui et de demain

Fine connaisseuse d’art, philanthrope et mécène de la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada, la Montréalaise Majorie Bronfman a fait don d’un spectaculaire chef-d’œuvre de Monet au Musée des beaux-arts du Canada (MBAC). Considéré comme un tableau novateur, audacieux et provocateur, L’Aiguille vue à travers la Porte d’Aval, 1886 de Claude Monet a été réalisé dans la ville d’Étretat, lieu de villégiature retiré, au terme d’une prodigieuse campagne de peinture sur la côte normande. L’œuvre est actuellement présentée dans les salles de la collection permanente du MBAC consacrées aux réalistes, aux impressionnistes et aux postimpressionnistes.

« Cette toile témoigne de la passion que cultive Marjorie Bronfman pour l’art et de son œil pour l’excellence », a indiqué le directeur du MBAC, Marc Mayer. « Nous lui sommes très reconnaissants de ce magnifique ajout à notre collection d’art impressionniste de réputation mondiale. »

Une oeuvre d’une signification toute particulière
Claude Monet est l’un des plus célèbres impressionnistes français. Ce tableau constitue un tournant dans la carrière de l’artiste qui cherchait à réinterpréter les formes emblématiques du paysage français à travers la vision impressionniste. 

Inspiré par la côte déchiquetée de la Normandie et désireux de se démarquer d’autres grands artistes tels que Delacroix, Corot et Courbet qui avaient représenté les paysages d’Étretat avant lui, Monet prendra des risques sans précédent afin de proposer des perspectives originales. Les falaises escarpées, les roches rendues glissantes par les algues et l’amplitude des marées présentent de nombreux et imprévisibles défis pour l’artiste. Pour peindre L’Aiguille à travers la Porte d’Aval, Monet adopte un angle de vue extrêmement audacieux vers le nord-ouest, depuis les rochers situés derrière la plage qui ne sont accessibles qu’à marée basse. C’est ainsi que l’artiste parviendra à aligner ces deux formations rocheuses saisissantes – remarquables coïncidences de la nature, qui s’élèvent telles des sentinelles au-dessus de la ville d’Étretat. Quand L’Aiguille à travers la Porte d’Aval est présentée à Paris en 1908 à la galerie Durand-Ruel, l’œuvre attire l’attention de nombreux critiques d’art qui soulignent ses coloris et son contre-jour unique.
 

La Normandie de Monet
Monet (1840–1926), qui a grandi au Havre, reviendra chercher l’inspiration sur la côte normande tout au long de sa carrière. Il sera particulièrement attiré par Étretat, un lieu célèbre pour ses fascinantes falaises. Il visite Étretat une première fois à l’hiver 1868 avec sa maîtresse, Camille Doncieux, et leur fils nouveau-né. La fréquence avec laquelle il peint cette région de la côte normande le distingue des autres artistes et traduit l’importance des représentations de falaises pour l’artiste qui se voit comme un peintre de marines. Aussi, comme aucun artiste avant lui, Monet trouvera dans ces  rochers de calcaire une riche source pour faire valoir ses talents de coloriste.

La collection de tableaux impressionnistes du MBAC
La collection de tableaux impressionnistes du MBAC remonte au début du XXe siècle et elle est la plus importante du genre au Canada. Vue d'Étaples : Marée basse d’Eugène Boudin est acheté en 1911. Le Musée fait l’acquisition de l’illustre Waterloo Bridge: le soleil dans le brouillard de Monet en 1914, onze ans à peine après son exécution. Suivra en 1923 l’acquisition notable de la toile Le pont de pierre à Rouen, temps gris de Camille Pissarro. Plusieurs des oeuvres impressionnistes les plus exceptionnelles du Musée ont fait leur entrée dans la collection durant les années 1940 et 1950, notamment Claude et Renée de Pierre-Auguste Renoir et cinq tableaux de Paul Cézanne. L’Aiguille vue à travers la Porte d’Aval de Monet est la plus récente d’une série de dons majeurs au Musée, parmi lesquels le ravissant Au café-concert de Degas, un tableau de Monet, Jean-Pierre Hoschedé et Michel Monet au bord de l'Epte et la magnifique oeuvre de Pissarro La vieille route d'Ennery à Pontoise. Le MBAC possède aussi une importante collection d’estampes et de dessins impressionnistes.

Marjorie Bronfman
Madame Bronfman est largement reconnue pour ses activités philanthropiques et son engagement communautaire. Elle a reçu l’Ordre du Canada en 2001. Divers organismes oeuvrant dans les domaines de la culture, de l’éducation, des services sociaux et des soins de santé ont bénéficié de son soutien. L’appui exceptionnel de madame Bronfman au milieu des arts est notoire. Ses contributions aux collections du MBAC sont nombreuses et significatives. Grâce au Fonds de dotation Marjorie et Gerald Bronfman pour l’acquisition de dessins, Fondation du Musée des beaux-arts du Canada, créé en 2004, le Musée a acheté quatre dessins rares et de grande valeur : Un caprice romain avec personnages, v. 1745 de Giovanni Paulo Panini; Saint Ambroise triomphant de l'Hérésie , v. 1750 de Gottfried Bernhard Goz; Tullie conduisant son char sur le corps de son père , v. 1798 de Thomas de Thomon; et Projet d’autel, v. 1587-1588 de Jacopo Zucchi. En plus d’oeuvres importantes prêtées au Musée, madame Bronfman a fait don de trois oeuvres importantes au MBAC : Un ange tenant la main d'un martyr, v. 1793 et Des anges avec une couronne de lauriers, v. 1783, toutes deux de Giovanni Domenico Tiepolo, et L’Aiguille vue à travers la Porte d’Aval, Étretat, 1886 de Claude Monet.

À propos du Musée de beaux-arts du Canada
Le Musée des beaux-arts du Canada abrite la plus importante collection d’œuvres d’art historiques et contemporaines canadiennes au monde. En outre, il réunit une prestigieuse collection d’œuvres d’art indigène, occidental et européen du 14e siècle au 21e siècle, ainsi que d’art américain et asiatique, et de dessins et de photographies. Fondé en 1880, le MBAC compte parmi les plus anciennes institutions culturelles du pays. Fidèle à son mandat de rendre l’art canadien accessible partout au pays, il organise l’un des plus importants programmes d’expositions itinérantes au monde. Pour obtenir de plus amples renseignements, rendez vous à beaux-arts.ca.

À propos de la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada
La Fondation du Musée des beaux-arts du Canada est un organisme philanthropique voué à assurer la viabilité à long terme et le succès du Musée des beaux-arts du Canada.  Sa principale mission consiste à recueillir des dons et à administrer des fonds de dotation pour le Musée des beaux-arts du Canada.  Ses bureaux se situent au Musée des beaux-arts du Canada, à Ottawa.  Pour obtenir de plus amples renseignements, rendez-vous à fondationmbac.ca.

– 30 –

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Josée-Britanie Mallet
Agente principale, Relations publiques et médiatiques
Musée des beaux-arts du Canada
613-990-6835
bmallet@beaux-arts.ca

Claire Schofield
Gestionnaire, Communications et relations publiques
Musée des beaux-arts du Canada
613-990-7081
cschofield@beaux-arts.ca