Imprimer cette page Partager cette page

Le Musée a le regret d’annoncer le décès d’un ancien directeur, M. Joseph Martin

Ottawa, Canada - 9 décembre, 2003

COMMUNIQUÉ

 "National Gallery of Canada mourns the passing of former director Joseph Martin" 
 
 
C'est avec une profonde tristesse que le Musée des beaux-arts du Canada a appris le décès de son ancien directeur, Monsieur Joseph Martin. Reconnu pour ses nombreuses contributions au monde des arts, M. Martin s'est éteint le 2 décembre à Montréal, à l’âge de 81 ans.

Jos Martin fut directeur du Musée des beaux-arts du Canada de 1983 à 1986. Il a commencé sa carrière au MBAC en 1970 en tant qu’administrateur de la conservation et adjoint du conservateur en chef, et il a été promu peu de temps après au poste de directeur adjoint. En plus, il servit comme sous-directeur de 1977 à 1978, comme conseiller en relations internationales de 1978 à 1981, et comme directeur intérimaire de 1976 à 1977, et de 1981 à 1983. 

De 1973 à 1975, il a été détaché à l’UNESCO (l’Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture) afin d’établir un bureau à Venise, où il fut responsable de la conservation des oeuvres d’art et des édifices historiques de cette ville italienne.

Né à St-Félicien (Québec) en 1922 et élevé à Chicoutimi, M. Martin a étudié la sociologie à l’Université Laval de Québec et a obtenu un doctorat de recherche en histoire de l’art à l’Université de Paris. Au début de sa carrière, il a effectué une enquête anthropologique sur les peuples des Premières nations du Canada et a travaillé comme urbaniste à Montréal et  à Ottawa. Il a également été traducteur, réalisateur et journaliste-enquêteur à Radio-Canada, et responsable de la version française du Rapport de la commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme.

Capable de s’exprimer aisément en français, en anglais et en italien, Jos Martin possédait un talent remarquable pour négocier avec des musées à travers le monde entier, orchestrant des prêts et organisant des expositions internationales. Cette aptitude a joué un rôle déterminant dans le développement de plusieurs expositions majeures du Musée des beaux-arts du Canada, notamment Fontainebleau (des oeuvres du XVIe siècle du Louvre) en 1973, l’importante rétrospective Fantin-Latour en 1984, et Splendeurs du Vatican. Chefs-d'oeuvre de l'art baroque en 1986.

Une cérémonie funéraire aura lieu le 11 décembre 2003 à 14 h à l'église Saint-Louis-de-France à l'angle des rues Roy et Berri à Montréal.


 
Anouk Hoedeman
Agente principale des relations publiques et médiatiques
tel. (613) 990-6835
fax (613) 990-9824
ahoedeman@beaux-arts.ca
 
 
 
Alain Boisvert