Imprimer cette page Partager cette page

Quelque 100 images pour découvrir les origines de la photographie moderne

Ottawa - 2 mai, 2007

Le Musée des beaux-arts du Canada présente, du 4 mai au 26 août 2007, Photographies modernistes du Musée des beaux-arts du Canada, une exposition qui regroupe plus de 100 photos qui témoignent du passage de la photo de moyen documentaire à celui d’art inventif et expressif. Parmi les artistes qui signent ces oeuvres photographiques on retrouve Man Ray, Henri Cartier-Bresson, Lisette Model, Alexander Rodchenko ou encore Brassaï.

Ces artistes-photographes, dont les oeuvres ici présentées remontent aux premières décennies du XXe siècle, travaillent et évoluent dans un contexte artistique et social marqué par plusieurs mouvements comme le cubisme, le futurisme, le surréalisme, l’expressionnisme, voire le constructivisme. Ces mouvements remettent en question le rôle de l’art dans un monde transformé par l’industrialisation et la guerre. Or, les photographies modernistes de cette exposition marquent un changement de cap dans la perception de la photographie. Les artistes mettent ici au défi les idées reçues sur la photo pour créer des oeuvres plus proches de l’abstractionnisme ou de l’expressionnisme.

« C’est un honneur de mettre en valeur ces oeuvres de notre collection, qui outre leur qualité historique et esthétique nous permettent de juger de la transformation du monde moderne via l’oeil de la caméra », a déclaré Pierre Théberge, directeur du Musée des beaux-arts du Canada. La première moitié du XXe siècle fut une époque d’expérimentation qui a introduit de nouvelles techniques et de nouveaux sujets. L’exposition Photographies modernistes du Musée des beaux-arts du Canada permet de constater comment ces artistes ont vu plus loin que la simple rébellion contre les notions de beauté et les conventions photographiques pour développer une nouvelle esthétique qui engendrera la photographie publicitaire.

Ainsi, on remarque les paysages urbains pris en plongée ou en contre-plongée, qui au premier regard ne sont qu’un amalgame de formes et de lignes, à la façon des tableaux abstraits. Ensuite, ressort la puissance des mécaniques et des édifices qui témoignent de ce monde irréversiblement changé par l’industrialisation et les guerres du début du siècle; de même, les sujets humains ne sont pas là pour rappeler un standard de beauté, ils expriment une intention formelle de rendre aussi l’aspect psychologique. Cette époque définit donc en quelque sorte l’émergence de la photographie d’art comme médium à part entière.

Activités, publications et crédits
Un catalogue illustré disponible en anglais et en français est en vente à la Librairie du Musée.

Le vendredi 25 mai à 12 h 15, une rencontre avec Ann Thomas, conservatrice de la collection de photographies du Musée et de l’exposition est prévue. Cette activité est comprise avec l’entrée à l’exposition.

Cette exposition est organisée par le Musée des beaux-arts du Canada, et est la première d’une série de six expositions sur les chefs-d’oeuvre de la collection photographique du Musée.

- 30 -


RELATIONS MÉDIATIQUES
613-990-6835
communications@beaux-arts.ca