Imprimer cette page Partager cette page

Janet Cardiff et George Bures Miller The Paradise Institute Une expérience unique s'articulant autour du sens de l'ouïe

Ottawa, Canada - 27 juin, 2002

COMMUNIQUÉ

 "Janet Cardiff and George Bures Miller The Paradise Institute. A unique sound experience " 
 
 
L'an dernier, l'installation sonore de Janet Cardiff, Motet pour quarante voix, remportait le Prix du millénaire décerné par le Musée des beaux-arts du Canada. Cette année, Cardiff est de retour avec une exposition multimédia qu'elle a réalisée en collaboration avec son époux, George Bures Miller, et qui a attiré l'attention d'un public international à la Biennale de Venise de 2001 en recevant un prix spécial du jury. Janet Cardiff, George Bures Miller et le Musée des beaux-arts invitent les visiteurs à faire l'expérience de The Paradise Institute du 28 juin au 2 septembre 2002.

Au cours des 15 dernières années, Janet Cardiff et George Bures Miller ont produit, en solo et en collaboration, des pièces sonores et installations visuelles de plus en plus sophistiquées. Leurs travaux provoquent des changements multiples dans la façon dont nous percevons notre environnement immédiat. C'est la manipulation de la réalité dans des espaces personnalisés qui est devenue la forme d'art la plus caractéristique et la plus dérangeante réalisée par ces deux artistes dont la notoriété croît autant à l'intérieur qu'à l'extérieur du monde de l'art.

Dans le cas de l'exposition The Paradise Institute, le cinéma multimédia de Janet Cardiff et de George Bures Miller modifie notre compréhension de cette expérience familière qu'est le cinéma tel qu'il est perçu par un public de tout horizon, une expérience rendue accessible mais rarement personnelle ou poétique. The Paradise Institute évite ce genre de mise à distance en invitant les visiteurs à prendre place sur des sièges de balcon au cinéma. Les spectateurs mettent des écouteurs et visionnent un film agité, d'une durée de 13 minutes, dont le montage est rapide et l'intrigue, vaguement menaçante. La trame sonore binaurale est truffée d'interruptions venant du " public. "

L'environnement chargé de Janet Cardiff et George Bures Miller suggère donc une immersion dans la réalité qui n'est pas complètement séparée du monde dans lequel nous croyons vivre, un peu entre les états de (re)connaissance dans lesquels peu d'entre nous se préoccupent de connaître la différence jusqu'à ce qu'ils se fassent réveiller en sursaut.

L'ultime réussite de The Paradise Institute consiste en une opposition continue entre l'artifice de l'expérience cinématique et les réalités personnalisées, et les révélations fugaces de la réalité. Une expérience difficilement définissable, mais que vous devez vivre en vous présentant au Musée des beaux-arts du Canada entre le 28 juin et le 2 septembre 2002.
 
 
 
Caroline Ishii
Chef, Marketing et Communications
tél. (613) 990-3142
téléc (613) 990-9824
cishii@beaux-arts.ca
 
 
Anne Tanguay
Agente principale de relations avec les medias
tél. (613) 990-6835
téléc (613) 990-9824
atanguay@beaux-arts.ca