Imprimer cette page Partager cette page

Un art qui s'affirme. La sculpture inuit de la collection du Musée des beaux-arts du Canada

Ottawa, Canada - 20 novembre, 1999

COMMUNIQUÉ

"Carving an Identity: Inuit Sculpture from the Permanent Collection On View at the National Gallery of Canada"
 
 
 Le Musée des beaux-arts du Canada est heureux de présenter pour la prochaine année Un art qui s’affirme. La sculpture inuit de la collection du Musée des beaux-arts du Canada, une exposition mettant à l’honneur quelque 70 œuvres créées par 50 des plus importants sculpteurs de la collection inuit exceptionnelle du Musée. L’exposition sera à l’affiche du 26 novembre 1999 au 26 novembre 2000, dans les Salles d’art inuit.

La présentation de Un art qui s’affirme. La sculpture inuit de la collection du Musée des beaux-arts du Canada souligne certains événements et points de repère dans l’art et la culture inuit, dont la création du nouveau territoire du Nunavut plus tôt cette année. De plus, le mois de novembre 1999 marque le 50e anniversaire de la première exposition-vente de sculpture inuit, tenue à la Canadian Handicrafts Guild de Montréal en 1949 (maintenant la Guilde canadienne des métiers d’art Québec). L’événement a eu un effet d’entraînement indiscutable sur l’accroissement du soutien apporté à l’art inuit et sur l’instauration d’une nouvelle période de création artistique autochtone.


En 1949, ni les sculpteurs ni les organisateurs n’avaient la moindre idée que cette activité pour l’essentiel expérimentale prendrait en peu de temps l’ampleur d’un phénomène culturel et artistique qui s’attirerait l’intérêt et la faveur des observateurs du monde entier. Cinquante ans plus tard, les œuvres d’artistes tels Karoo Ashevak, Kiawak Ashoona, Osuitok Ipeelee, John Tiktak, Lucy Tasseor Tutsweetok et Oviloo Tunnillie sont représentées dans les grandes collections publiques du pays, y compris celle du Musée des beaux-arts du Canada. « Le Nord n’est plus isolé du reste du Canada, ou même du monde, a déclaré Pierre Théberge, directeur du Musée des beaux-arts du Canada. De façon remarquable, l’art, et en particulier la sculpture, a joué un rôle important dans cette transition, et le Musée est fier de présenter certaines des plus belles pièces de sa collection. »


La collection de sculptures inuit du Musée des beaux-arts du Canada est centrée sur la production artistique de la période dite « contemporaine », celle qui a débuté vers la fin des années 1940. Durant cette période, les sculpteurs inuit ont produit une quantité considérable d'images associées à leur vie et à leur culture. Ces œuvres représentent les Inuit eux-mêmes, les animaux qui leur procurent nourriture, vêtements et la plupart des autres biens matériels, les forces spirituelles qui habitent leur terre ainsi que les mythes et les légendes qui relient les humains, les animaux et les esprits dans un code de conduite toujours pertinent.


Leurs approches sont aussi variées que les facteurs extérieurs qui entrent en jeu et qui englobent aussi bien la nature du travail produit avant la fin des années 1940 que les types de matériaux disponibles (saponite, stéatite, granit, ivoire, os de baleine, os de caribou), la spécificité de la culture et des préoccupations locales ou encore l’influence des conseillers et des acheteurs qui faisaient la tournée des villages. D’un point de vue documentaire, ces éléments suffiraient à eux seuls à susciter de l'intérêt pour le travail de ces artistes. Pourtant, il est surprenant de voir comment beaucoup d’entre eux ont transcendé le littéral – apportant effet dramatique, humour, poésie et puissance à leur façon personnelle de représenter la vérité.


L’accélération de l’évolution sociale, économique et politique de ce peuple constitue l’expression la plus récente de la longue et saisissante histoire de la sculpture inuit, comme en fait foi cette même exposition.


Une avant-première de presse aura lieu le jeudi le 25 novembre de 10 h à midi dans les Salles d'art inuit. Marie Routledge, conservatrice associée de l’art inuit et organisatrice de l’exposition pour le Musée des beaux-arts du Canada, commentera la visite et répondra aux questions.


Pour compléter l’exposition, un dépliant illustré sera disponible en éditions bilingues français/inuktitut et anglais/inuktitut. Une causerie en galerie avec Marie Routledge aura lieu le dimanche 28 novembre à

13 h 30 dans les Salles d’art inuit. L’entrée à l’exposition et à la causerie est libre. Le dimanche 27 février 2000, nous vous donnons rendez-vous au kiosque du Musée, Artissimo (dans le Grand Hall), pour Ilagiiktut, une journée de Découvertes inuit en famille. Ilagiiktut est une exploration de l’art et de la culture inuit par le biais de la musique, du conte et du jeu. L’entrée est libre mais les dons sont les bienvenus. Consultez le site Internet du Musée pour connaître les autres activités programmées pour l’été 2000.
 
 
 
 
Karen Spierkel
Directrice des Affaires publiques
tél (613) 990-5050
kspierke@beaux-arts.ca
 
 
Karen Lisa Oxorn
agente aux communications
tél. (613) 990-6835
téléc. (613) 990-9824
koxorn@beaux-arts.ca
 
 
Ursula Thiboutot
chef, Communications
tél. (613) 990-3142
uthibout@beaux-arts.ca
 
 
 
Renseignements généraux
Musée des beaux-arts du Canada
tél. (613) 990-1985
info@beaux-arts.ca

380, promenade Sussex, Ottawa