Imprimer cette page Partager cette page

Eric Metcalfe. Dr. Brute et cie à l'affiche au Musée des beaux-arts du Canada

Ottawa, Canada - 7 décembre, 1999

"Eric Metcalfe: Dr. Brute and Friends On View at the National Gallery of Canada"

Le Musée des beaux-arts du Canada est fier de présenter Eric Metcalfe. Dr Brute et Cie, maintenant à l'affiche jusqu' au 2 avril 2000. Cette exposition nous fait découvrir la vie et les aventures du Dr Brute, personnage créé et interprété par Eric Metcalfe, un artiste de la côte ouest. On y présente une sélection de vidéos, d’objets d’art et de documents éphémères tirés de la collection permanente du Musée des beaux-arts du Canada et de la collection d’Art Metropole, y compris la récente acquisition Brute Sax, de Metcalfe. On peut également y voir des enregistrements de spectacles du Dr Brute et des Brute Saxes, ainsi que des vidéos mettant en vedette le Dr Brute (ou son esprit) dans divers rôles dramatiques.

Eric Metcalfe est né en 1940 dans une famille qui s’intéresse aux arts, y compris la danse, la peinture et la musique. À l’adolescence, son penchant pour la bande dessinée donne naissance au personnage du Dr Brute. À la fin des années 1960, après des études en art à Victoria, Metcalfe se retrouve sur la scène vancouveroise de l’art postal, un milieu où les artistes utilisent des pseudonymes; il adopte alors le nom et le personnage du Dr Brute. À cette époque, Vancouver constitue l’un des nombreux centres d’un réseau international d’art postal. Ce mouvement, basé sur une esthétique de l’éphémère, invite les artistes à se créer des alter ego, à fonder des entreprises fictives ou à constituer des archives de documents éphémères. Les adeptes de ce mouvement échangent documents et idées par la poste; l’utilisation de ce moyen banal pour transmettre des matériaux extraordinaires vise à ridiculiser l’aspect sacré de l’esthétique contemporaine. Ils se réunissent aussi à l’occasion de manifestations comme la DeccaDance en 1974, dont Ant Farm a tiré un vidéo intitulé Art’s Stars in Hollywood: The DeccaDance, ou gravitent autour de magazines d’art comme le FILE Megazine.

Au sein de cette communauté, Dr Brute grandit et s’épanouit. Son saxophone-léopard, un instrument en bois doté d’un gazou et orné d’un motif léopard, devient son attribut le plus célèbre. Dans son univers fictif, Brutopia, le Dr Brute utilise le motif léopard à toutes les sauces. Lui et sa collaboratrice Kate Craig (dite Lady Brute) collectionnent les matériaux portant ce motif, et les artistes avec qui ils correspondent leur envoient des images où il apparaît. Synonyme de pornographie et de kitsch, expression de la puissance sexuelle, cette collection met en lumière l’omniprésence de l’exotisme ordinaire. Lorsqu’il personnifie le Dr Brute, Metcalfe porte le motif léopard qui orne aussi son saxophone. Il en décore la façade de la Vancouver Art Gallery et, bon citoyen, propose ce motif à la ville comme projet de renouveau urbain. Le saxophone de l’artiste, instrument jazzy, fougueux, sexy et phallique, affiche ses ocelles avec impudence et s’impose dans le monde de l’art comme un élément de perturbation, de séduction et de fête.

Veuillez noter que cette exposition contient des images qui risquent d’offenser certaines personnes.
 
 
 
 
Karen Spierkel
Directrice des Affaires publiques
tél (613) 990-5050
kspierke@beaux-arts.ca
 
 
 Karen Lisa Oxorn
agente aux communications
tél. (613) 990-6835
téléc. (613) 990-9824
koxorn@beaux-arts.ca
 
 
Ursula Thiboutot
chef, Communications
tél. (613) 990-3142
uthibout@beaux-arts.ca
 
 
 
Renseignements généraux
Musée des beaux-arts du Canada
tél. (613) 990-1985
info@beaux-arts.ca

380, promenade Sussex, Ottawa