Imprimer cette page Partager cette page

Le Musée des beaux-arts du Canada inaugure Philip Guston. Quatre décennies de peinture

Ottawa, Canada - 27 avril, 2000

COMMUNIQUÉ

"Philip Guston: Paintings of Four Decades opens at the National Gallery of Canada"

« La liberté. C'est tout ce que possède l'artiste - la liberté de faire tout ce qu'il peut imaginer. »
Philip Guston

Le Musée des beaux-arts du Canada est fier d'accueillir l'unique présentation nord-américaine de Philip Guston. Quatre décennies de peinture, à l'affiche du 12 mai au 30 juillet 2000. L'exposition, organisée par Christoph Schreier, sous-directeur du Kunstmuseum de Bonn, réunit 45 œuvres abstraites et figuratives peintes par Philip Guston de 1947 à 1979.
Originaire de Montréal, l'artiste américain Philip Guston (1913-1980) compte parmi les grands peintres figuratifs du XXe siècle. Durant ses premières années à Los Angeles, il s'engage dans les mouvements politiques et artistiques des intellectuels de la côte ouest. On le considère également comme l'un des peintres expressionnistes abstraits les plus importants de sa génération, auprès de représentants aussi prestigieux que Jackson Pollock, Clyfford Still et Willem de Kooning S'il est rare pour un artiste de maîtriser les deux styles, Guston ose en outre le figuratif à la fin des années 1960 alors dominées par la nouvelle orthodoxie de l'abstraction. Témoignages militants de cette époque violente, ses thématiques sont à la fois profondément personnelles et humanistes. Comme l'a lui-même expliqué Guston, « Dans les années 1960, je me sentais divisé, schizophrène. Il y avait la guerre, ce qui se passait en Amérique, la brutalité du monde. Quelle sorte d'homme étais-je donc, capable de lire des magazines tranquillement assis à la maison, d'entrer dans des colères frustrées au sujet de tout ­ puis de me rendre à l'atelier pour agencer un rouge à un bleu. »

« Encensé pour ses tableaux expressionnistes abstraits lyriques et lumineux, Philip Guston était l'un des membres les plus importants et respectés de l'école de New York dans les années 1940 et 1950, d'expliquer Pierre Théberge, directeur du Musée des beaux-arts du Canada. Son renouvellement artistique subséquent, inhérent à l'élaboration d'un mode d'expression de plus en plus figuratif durant les années 1960 et 1970, témoigne de la diversité et de la virtuosité de ce
grand peintre moderne. Le Musée des beaux-arts du Canada est extrêmement fier de présenter cette exposition repère. »

L'avant-première pour les médias aura lieu le mercredi 10 mai à compter de 13 h dans la salle d'art contemporain B106. Un léger goûter suivra la visite de l'exposition commentée par Diana Nemiroff, conservatrice de l'art moderne du Musée des beaux-arts du Canada. On aura accès à l'exposition jusqu'à 16 h.

Le Musée des beaux-arts du Canada sera la seule escale nord-américaine de l'exposition. En plus des prêts internationaux d'importantes collections publiques et privées d'Europe et d'Amérique du Nord, l'exposition présentera La pièce, toile peinte par Guston en 1976, quatre ans avant sa mort, et maintenant dans la collection du Musée des beaux-arts du Canada. Vaste tableau, puissant et viscéral, peuplé de personnages et d'objets inquiétants, La pièce est exemplaire de cette fusion de la picturalité et d'une complexité iconographique si significative de la maturité de son art.

Le Kunstmuseum de Bonn a réalisé un catalogue entièrement illustré en français et en anglais pour accompagner l'exposition. On présentera en alternance les versions anglaise et française d'un vidéogramme intitulé Philip Gusto: A Life Lived (Michael Blackwood Productions, Inc., 1982) dans l'aire d'exposition : aux demi-heures, à compter de 10 h, en commençant par l'anglais. À la fin de sa vie, l'artiste se remémore son parcours qui débute avec le réalisme social des années 1930 pour ensuite plonger dans l'expressionisme abstrait et culminer dans son dernier travail centré sur les personnages et les objets imaginaires. À l'œuvre dans son atelier, Guston parle de sa philosophie picturale et des motivations psychologiques de son travail. Cet extrait de 25 minutes est présenté avec la permission des Michael Blackwood Productions, Inc.

Le jeudi 18 mai à 18 h 30 à l'Auditorium, Christoph Schreier, sous-directeur du Kunstmuseum de Bonn et commissaire de l'exposition, prononcera une conférence intitulée Philip Guston: Paths to an Impure Painting Style. Il y a des droits d'entrée.
 
 
 
 
Ursula Thiboutot
chef, Communications
tél. (613) 990-3142
uthibout@beaux-arts.ca
 
 
Louise LeBlanc
agente aux communications
tél. (613) 991-4793
téléc (613) 990-9824
lleblanc@beaux-arts.ca
 
 
 
Renseignements généraux
Musée des beaux-arts du Canada
tél. (613) 990-1985
info@beaux-arts.ca

380, promenade Sussex, Ottawa