Imprimer cette page Partager cette page

L'âge de pierre. La lithographie canadienne depuis ses âge de pierre. La lithographie canadienne depuis ses débuts à l'affiche au Musée des beaux-arts du Canada du 16 juin au 4 septembre 2000

Ottawa, Canada - 15 juin, 2000

COMMUNIQUÉ

"The Stone Age: Canadian Lithography from Its Beginnings on view at the National Gallery of Canada from 16 June to 4 September 2000"

Les artistes canadiens adoptèrent la lithographie dès son invention il y a 200 ans car, ainsi, ils pouvaient reproduire leurs dessins à l'aide d'un procédé d'impression sans l'aide d'un graveur. Pour illustrer l'évolution de cette importante forme artistique canadienne, le Musée des beaux-arts du Canada présente L'âge de pierre. La lithographie canadienne depuis ses débuts, à l'affiche du 16 juin au 4 septembre 2000. L'entrée est libre.
Les médias sont invités à prendre rendez-vous pour des entrevues et des visites commentées de l'exposition en compagnie de Rosemarie Tovell, conservatrice des dessins et estampes canadiens du Musée des beaux-arts du Canada, en téléphonant aux Services des communications du Musée au (613) 990-6835.

« L'âge de pierre raconte l'évolution de la lithographie et présente l'utilisation raffinée et imaginative qu'en ont fait les Canadiens pour réaliser des estampes artistiques, des livres illustrés et des affiches, de dire Pierre Théberge, directeur du Musée des beaux-arts du Canada. Ces artistes partagent tous le même engouement dans l'exploration de ce procédé complexe. Leur mesure et leur souci du détail leur ont permis de créer des œuvres d'une exceptionnelle beauté. »

Réunissant une centaine d'estampes, de livres et d'affiches, l'exposition est tirée des collections du Musée des beaux-arts du Canada, des Archives nationales du Canada et du Musée royal de l'Ontario. Les œuvres marquantes comprennent, entre autres, l'une des premières lithographies canadiennes connues, soit Embouchure du Saguenay, septembre 1826 par Samuel Neilson Jr., vers 1826-1837 (ANC), ainsi que La mort du Grand Serpent de Paul Kane, vers 1858 (MBAC), Les Canadiens répondent à l'appel de J.E.H. MacDonald de 1914 (MBAC), Le lithographe de Walter R. Duff vers 1916-17 (MBAC), Lancement de l'hydravion d'Arthur Lismer, 1918-1919 (MRO), Ô Canada de Joyce Weiland, 1969 (MBAC), Amaryllis de Mary Pratt, 1975 (MBAC) et Cartes postales de Terre-Neuve : « Meilleurs vœux » de Frank Lapointe, 1977 (MBAC).

Une brochure illustrée en versions française et anglaise accompagne l'exposition.

Rencontre avec les conservateurs
Le dimanche 16 juillet à 14 h - Le public est invité à une causerie en galerie avec deux des conservateurs de l'exposition, soit Rosemarie Tovell, conservatrice des dessins et estampes canadiens du Musée des beaux-arts du Canada, et Jim Burant, chef de la Section de recherche et d'acquisition d'œuvres d'art des Archives nationales du Canada. Entrée libre.

Projections vidéos
Dans la salle d'exposition, deux vidéos seront présentées en continu, soit Four Stones for Kanemitsu (Tamarind Lithography Workshop Inc., 1973, 28 minutes) et La Lithographie (Musée du Québec, 1996, 6 minutes, extrait du CD-ROM, L'Estampe: techniques et procédés).

Le Musée des beaux-arts du Canada est ouvert tous les jours de 10 h à 18 h et le jeudi jusqu'à 20 h. Entrée libre pour tous à la collection permanente.
 
 
 
 
Renseignements généraux
Musée des beaux-arts du Canada
tél. (613) 990-1985
info@beaux-arts.ca

380, promenade Sussex, Ottawa