Imprimer cette page Partager cette page

Le MBAC présente L’art d’ici venu d’ailleurs

Ottawa, Canada - 5 avril, 2005

Le Musée des beaux-arts du Canada procède cette semaine au lancement du deuxième volet de son projet novateur L’art d’ici avec l’installation d’œuvres d’art qui lui ont été prêtées généreusement par le British Museum de Londres (Angleterre).

L’art d’ici, un projet de longue haleine lancé en 2003, vise à intégrer l’art autochtone aux salles d’art canadien. En disposant des créations des Premières nations aux côtés d’autres œuvres canadiennes, le Musée fait ressortir la diversité et la richesse de la production artistique autochtone et illustre l’évolution de cette dernière depuis les temps anciens jusqu’à l’époque actuelle.

Pour souligner ce deuxième volet de L’art d’ici, Jonathan King, écrivain et conservateur des collections d’art nord-américain au British Museum, donnera un exposé intitulé North American Aboriginal Art at the British Museum – 300 Years of Collecting Canadian History (l’art autochtone nord-américain au British Museum – trois siècles consacrés à la documentation de l’histoire canadienne). La conférence aura lieu le vendredi 8 avril 2005 à 12 h 15, à la salle de conférences du Muséee.

Les œuvres présentées dans L’art d’ici sont renouvelées tous les deux ans et le deuxième volet du projet rassemble près de 80 pièces de la collection du Musée ainsi que d’autres institutions, y compris un ensemble impressionnant de 21 créations prêtées par le British Museum. Celles-ci seront installées dans les prochains jours.

Afin de rendre hommage au Musée des beaux-arts du Canada, qui célèbre cette année son 125e anniversaire, le British Museum a joint à son prêt plusieurs œuvres tirées de la collection de sir John Douglas Sutherland Campbell, marquis de Lorne, qui a été gouverneur général du Canada de 1878 à 1883, fondateur du Musée des beaux-arts et gendre de la reine Victoria.

« L’art d’ici offre aux visiteurs une occasion idéale d’admirer de magnifiques pièces anciennes qui, normalement, ne seraient pas exposées à l’extérieur de l’Angleterre », déclare Denise Leclerc, conservatrice associée de l’art canadien au Musée des beaux-arts.

« Le prêt du British Museum comprend des œuvres évocatrices et prestigieuses qui traduisent la grande diversité de formes que peut prendre l’art autochtone », ajoute Mme Leclerc. « La plupart de ces pièces ont déjà fait l’objet d’une étude anthropologique et ethnographique. Nous sommes maintenant en mesure d’en apprécier la beauté tout en ayant une meilleure compréhension de la place qu’elles occupent dans l’histoire de l’art au Canada. »

Jonathan King, conservateur des collections d’art nord-américain au British Museum, pourra répondre aux questions des représentants des médias avant et après sa conférence, le vendredi 8 avril. Si vous désirez planifier une entrevue, veuillez communiquer avec Anouk Hoedeman au (613) 990-6835, au (613) 761-0321 ou à ahoedeman@beaux-arts.ca
 
  
Anouk Hoedeman
Agente principale des relations publiques et médiatiques
tel. (613) 990-6835
fax (613) 990-9824
ahoedeman@beaux-arts.ca
 
 
Yves Théoret
Chef, Marketing et communications
tel. (613)990-3142
fax (613) 990-9824
ytheoret@beaux-arts.ca