Imprimer cette page Partager cette page

Shawinigan nous réserve une exposition spectaculaire en 2006

Ottawa - 29 novembre, 2005

La saison estivale à Shawinigan (Québec) connaîtra un début explosif, puisque du 10 juin au 1er octobre 2006, le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) tiendra une exposition impressionnante consacrée à Cai Guo-Qiang [saï go-ki-ang], artiste chinois connu dans le monde entier. Présentée à l’Espace Shawinigan, l’exposition Cai Guo-Qiang. Déroulement comprendra notamment trois vastes installations sculpturales, une imposante projection ainsi que des dessins réalisés à la poudre noire sur des séries de panneaux. Les projets pyrotechniques ambitieux et les sculptures et installations théâtrales gigantesques font la renommée de Cai.

Cai Guo-Qiang, Inopportun. Stade un, 2004. Collection de l'artiste © Cai Guo-Qiang

Parmi les oeuvres que l’on pourra admirer à Shawinigan, certaines ont été dévoilées pour la première fois l’été dernier, dans une exposition du MASS MoCA (Musée d’art contemporain du Massachusetts) intitulée Inopportune. Organisée par le MBAC, Cai Guo-Qiang. Déroulement aura pour conservateur le directeur du MBAC, Pierre Théberge, avec l’appui de Mayo Graham et de Jonathan Shaughnessy.

De toutes les oeuvres qui seront présentées à l’Espace Shawinigan, Inopportun : Stade un (2004) est la pièce maîtresse. Dans cette extraordinaire installation, une myriade éblouissante de lumières colorées émettent des impulsions depuis des centaines de baguettes transparentes. Ces dernières jaillissent de neuf voitures blanches identiques qui s’élèvent et basculent pour former une arche aérienne, comme une prise de vue image par image. Les véhicules créent l’illusion d’une explosion se déroulant en neuf tableaux distincts. À la fin de la séquence, la voiture atterrit sans heurt, intacte, suggérant l’idée d’un cycle qui peut se répéter sans cesse.

Dans une deuxième installation intitulée Inopportun : Stade deux (2004), neuf tigres de taille réelle s’accroupissent, bondissent et planent dans les airs. Des centaines de flèches transpercent les félins et semblent les soulever vers le ciel représentant la quête de bravoure et d’héroïsme qui anime l’artiste.

« À la fois spectaculaires et riches en évocations psychologiques, les oeuvres de Cai Guo-Qiang célèbrent le mouvement, le temps et l’espace », souligne le directeur du Musée, Pierre Théberge. « Comme l’exposition porte sur un seul artiste qui, en l’occurrence, jouit d’une renommée internationale, elle constitue une innovation exaltante pour la programmation estivale du Musée des beaux-arts à l’Espace Shawinigan. »

Cai, qui habite à New York, a déjà présenté quelques-unes de ses créations au MBAC en 1998, dans le cadre de l’exposition collective Traversées.

Les explosions sont au coeur de la pratique artistique de Cai depuis le milieu des années 1980, lorsqu’il a quitté la Chine pour le Japon. Parmi ses projets pyrotechniques les plus célèbres, on retrouve Transient Rainbow, une oeuvre commandée par le Museum of Modern Art de New York peu de temps après le 11 septembre 2001, dans laquelle des feux d’artifice formaient en explosant une arche au-dessus de la East River, depuis l’île de Manhattan jusqu’à Queens. Avec cette création, l’artiste souhaitait représenter à Manhattan une autre facette de l’explosion pour montrer qu’« une chose servant à terroriser et à détruire peut également s’employer de manière sublime, constructive et bénéfique. »

 

Cai Guo-Qiang naît en 1957 à Quanzhou, dans la province de Fujian, en Chine. En 1999, à la 48e Biennale de Venise, il remporte le Lion d’or, l’une des distinctions les plus prestigieuses décernées aux artistes contemporains. Au rang de ses projets d’envergure les plus récents, citons : Ye Gong Hao Long, Explosion Project for Tate Modern (2003); Cai Guo-Qiang: Traveler, une exposition en deux volets présentée en 2004 par le Hirshhorn Museum et la Arthur M. Sackler Gallery, à Washington (D.C.); et Light Cycle: Explosion Project for Central Park (2003). Dans le cadre de la Biennale de Venise de 2005, Cai a par ailleurs dirigé une exposition réunissant des artistes contemporains d’origine chinoise.

L'Espace Shawinigan fait partie du complexe de la Cité de l’énergie et est un lieu d’exposition géré par le Musée des beaux-arts du Canada. 

- 30 -

VERSION PDF

IMAGES NUMÉRIQUES

 

ESPACE SHAWINIGAN
1882, rue Cascade, Shawinigan
819.536.8516 ou 1.866.900.2483
http://www.citedelenergie.com/

CONTACTS DE PRESSE

Anne Tanguay
Gestionnaire, Relations publiques
613.990.7081
atanguay@beaux-arts.ca

Alain Boisvert
Chef, Marketing et communications
613.990.3142
aboisvert@beaux-arts.ca