Imprimer cette page Partager cette page

La Fondation du MBAC demande l’aide des Canadiens pour acquérir un portrait historique

Ottawa, Canada - 2 décembre, 2004

COMMUNIQUÉ

 National Gallery Foundation appeals to Canadians to acquire historical portrait 
 
 
La Fondation du Musée des beaux-arts du Canada espère que la population apportera son soutien au principal musée d’art du pays afin qu’il puisse récupérer un élément important de notre patrimoine culturel, une peinture à l’huile intitulée Onontaha. Réalisé en 1915 par Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté, ce portrait a pour sujet éponyme une jeune femme métisse originaire de Bécancour, au Québec.

Suzor-Coté, qui compte parmi les artistes canadiens les plus talentueux de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle, était à la fois dessinateur, peintre et sculpteur et excellait autant à la peinture historique et de genre qu’à la réalisation de natures mortes, de paysages et d’études anatomiques. Le Musée des beaux-arts possède déjà un éventail d’œuvres représentatif de l’art de Suzor-Coté, mais aucun de ses portraits. La Fondation du Musée des beaux-arts du Canada fait donc appel à la générosité des Canadiennes et des Canadiens afin de combler cette lacune dans la collection d’art canadien.

Les visiteurs du Musée des beaux-arts du Canada, qui peuvent admirer Onontaha dans la salle d’art canadien A107a, sont invités à apporter leur soutien à la cause. Cette toile est d’ailleurs le point central de la campagne de la Fondation dirigée vers les entreprises et les individus.

« Onontaha constitue un tableau exceptionnel dans l’œuvre de Suzor-Coté », commente Pierre Théberge, directeur du Musée des beaux-arts du Canada. « Il s’agit d’une occasion unique pour le Musée d’ajouter à sa collection permanente une peinture d’une grande valeur artistique et historique par un créateur très important. »

C’est l’architecte canadien J. Omer Marchand, devenu en 1917 architecte associé pour la construction des édifices du Parlement à Ottawa, qui demanda à Suzor-Coté de peindre un tableau afin de mettre en valeur un cadre de style espagnol dont il s’était porté acquéreur. De cette commande naquit Onontaha.

Dans ce portrait de trois quarts, Onontaha est assise sur une simple chaise de bois et tourne la tête pour regarder l’observateur. Il ne s’agit pas d’une œuvre académique d’atelier, mais plutôt d’une étude délicieuse, dotée d’une grande richesse chromatique et saisissant avec humanité et réalisme la personnalité du sujet.

L’œuvre, qui appartient à des particuliers depuis 89 ans, n’a été exposé qu’une seule fois, à l’exposition tenue par la Société des Arts de Montréal au printemps de 1915.

- 30 -

Créée en 1997, la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada a pour mission d’assurer la viabilité et le succès à long terme du Musée en favorisant l’établissement de liens et de partenariats. Elle accepte volontiers les dons, subventions, legs et fonds de dotation offerts par des particuliers, des entreprises, des fondations et d’autres organismes afin de permettre au Musée de poursuivre son mandat et sa vision. Vous pouvez rejoindre la Fondation au (613) 241-9359 ou fondation@beaux-arts.ca.


Anouk Hoedeman
Agente principale des relations publiques et médiatiques
tel. (613) 990-6835
fax (613) 990-9824
ahoedeman@beaux-arts.ca
 
Alain Boisvert