Imprimer cette page Partager cette page

De Raphaël à Carracci. L’art de la Rome pontificale

Ottawa (Ontario) - 27 mai, 2009

Un nouvel éclairage sur la Rome de la Renaissance

Du 29 mai au 7 septembre 2009
en exclusivité au Musée des beaux-arts du Canada

Le pouvoir, la politique et les intrigues entourant le mécénat exercé par les papes dans la Rome du 16e siècle font l’objet d’une nouvelle exposition magnifique qui s’ouvrira au Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) le 29 mai. De Raphaël à Carracci. L’art de la Rome pontificale propose un panorama unique de l’art de cette époque. Présentée par la Financière Sun Life, l’exposition se tiendra jusqu’au 7 septembre 2009.

Dans le cadre de cette grande exposition internationale comprenant de nombreuses œuvres prêtées seront réunis pour la première fois quelque 150 tableaux et dessins remarquables de maîtres aussi célèbres que Raphaël, Michel-Ange, Titien, Greco, Vasari, Barocci et Annibale Carracci. Le public pourra également découvrir le travail d’artistes talentueux, quoique moins réputés, dont le talent et la pertinence commencent à peine à être reconnus par les historiens d’art. Ces artistes ont eux aussi joué un rôle déterminant dans l’évolution de la Rome de la Renaissance. Ensemble, ces œuvres illustrent comment le mécénat pontifical, mû par une ambition sans précédent et la nécessité de promouvoir le système de croyances de l’Église catholique romaine, a engendré l’une des plus riches périodes de l’histoire de l’art et transmis un héritage durable laissé par quelques-uns des plus brillants artistes du monde.

« Une exposition aussi exceptionnelle n’aurait pu être réalisée sans la générosité et la vision des prêteurs publics et privés », a indiqué le directeur du MBAC, Marc Mayer. « La grande majorité de ces œuvres nous ont généreusement été prêtées par des institutions et des collectionneurs privés parmi les plus prestigieux d’Europe et d’Amérique du Nord. Compte tenu de la rareté des œuvres empruntées, c’est un privilège pour le Musée de présenter cette exposition en exclusivité. »

Le mécénat des papes élève Rome au rang de capitale culturelle
Suivant un parcours chronologique axé sur les pontificats, l’exposition commence par Jules II en 1503 et se termine par Clément VIII en 1606. Grâce à leurs habiles activités de mécénat, les papes transformeront le visage de Rome. Jusque-là ville sans grande envergure, elle deviendra un centre influent, le premier en importance de la Renaissance, et la capitale culturelle de l’Occident durant plus de trois siècles. L’exposition montre aussi comment, contre toutes attentes, Rome se retrouvera au cœur des bouleversements dramatiques suscités par ces divers mécénats et des tensions entre les pouvoirs séculier et spirituel qui marqueront profondément l’Europe.

« Plus encore que Michel-Ange, Raphaël incarne un nouveau type d’artiste à l’origine de l’essor de Rome durant cette période », a expliqué le sous-directeur du MBAC et conservateur en chef de l’exposition, David Franklin. « L’exposition vise également à mettre en lumière l’idéal et le style élégant de Raphaël qui ont inspiré de nombreux disciples talentueux et à montrer Raphaël comme un maître affranchi qui a donné naissance à un éventail apparemment infini de formes artistiques. En choisissant de conclure l’exposition avec les œuvres d’Annibale Carracci, nous souhaitons explorer de manière plus générale la transition entre les styles connus sous les noms de Haute Renaissance, maniérisme et baroque hâtif afin de remettre en question la pertinence même de ces termes. »

Le Musée souligne avec reconnaissance le soutien apporté par son commanditaire principal, la Financière Sun Life, à l’exposition De Raphaël à Carracci. L’art de la Rome pontificale. Partenaire de longue date du Musée des beaux-arts du Canada, Sun Life a commandité trois grandes expositions de ce dernier depuis 2006.

« Le Musée des beaux-arts du Canada nous offre aujourd’hui une rare occasion d’admirer une extraordinaire collection de chefs-d’œuvre intemporels réalisés par quelques-uns des plus grands artistes de 16e siècle », a déclaré le chef de la direction de la Financière Sun Life, Donald A. Stewart. « À titre de commanditaire principal et de mécène de longue date des arts au Canada, la Financière Sun Life est heureuse de s’associer avec le Musée des beaux-arts pour permettre aux Canadiens des tous âges de découvrir l’univers – et l’art – fascinant de la Rome pontificale. »

Les collections d’art européen du Musée s’enrichissent
De Raphaël à Carracci. L’art de la Rome pontificale témoigne aussi de la richesse grandissante de la collection d’art européen du Musée des beaux-arts puisque cette exposition présentera 25 oeuvres appartenant au Musée. Elle comprendra certaines des récentes acquisitions faites par le MBAC, dont le remarquable tableau de Francesco Salviati, Vierge à l’Enfant avec ange, acquis en 2005 grâce à l’appui du Cercle des bénévoles du MBAC et des mécènes de la Fondation du MBAC. On y retrouvera également un croquis à l’huile du retable pour la basilique Saint-Pierre réalisé par Cristoforo Roncalli – Mort de Saphire – un sujet rendu célèbre par l’interprétation qu’en a fait Raphaël.

De Raphaël à Carracci. L’art de la Rome pontificale s’inscrit dans la suite logique de l’exposition sur la Renaissance à Florence tenue à Ottawa en 2005. Avec à sa tête David Franklin, le comité organisateur est également formé d’historiens de l’art émérites : Rhoda Eitel-Porter, du Pierpoint Morgan Library, Sebastian Schütze, de Queen’s University, et Louis A. Waldman, de l’University of Texas.

Le Musée des beaux-arts du Canada remercie ses partenaires
Le Musée des beaux-arts du Canada est reconnaissant de l’appui généreux de ses partenaires : Alenia North America, pour la restauration du tableau Saint Julien l’Hospitalier présenté dans le cadre de cette exposition; l’ambassade d’Italie et la Chambre de commerce italienne au Canada pour la présentation d’un concert baroque privé donné par l’Accademia barocca di Santa Cecilia di Roma; le Programme d’indemnisation pour les expositions itinérantes au Canada du ministère du Patrimoine canadien; et ses partenaires médiatiques : la Télévision de Radio-Canada, CBC Television, The Ottawa Citizen et Le Droit.

Catalogue
Un catalogue de 480 pages abondamment illustré, produit par le Musée des beaux-arts du Canada, accompagne cette exposition. Publié en anglais et en français, l’ouvrage, qui contient 378 illustrations, est corédigé par David Franklin, sous-directeur et conservateur du MBAC, Ingrid D. Rowland, auteure de The Culture of the High Renaissance (Cambridge), Sebastian Schütze, professeur d’histoire de l’art et titulaire de la chaire Bader en art baroque du Sud, département des beaux-arts à l’Université Queen’s, et Carlo Gasparri, professeur d’archéologie à l’Université de Naples. Plus de 40 collaborateurs internationaux ont aussi contribué à la publication. Le catalogue à couverture rigide est en vente au prix de 75 $ à la Librairie du Musée des beaux-arts du Canada ou en ligne.

À propos du Musée des beaux-arts du Canada
Le Musée des beaux-arts du Canada abrite la plus importante collection d’œuvres d’art historiques et contemporaines canadiennes au monde. En outre, il réunit une prestigieuse collection d’œuvres d’art indigène, occidental et européen du 14e siècle au 21e siècle, ainsi que d’art américain et asiatique, et de dessins et de photographies. Fondé en 1880, le MBAC compte parmi les plus anciennes institutions culturelles du pays. Fidèle à son mandat de rendre l’art canadien accessible partout au pays, il organise l’un des plus importants programmes d’expositions itinérantes au monde.

– 30 –

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Josée-Britanie Mallet
Agente principale, Relations publiques et médiatiques
Musée des beaux-arts du Canada
613-990-6835

Claire Schofield
Gestionnaire, Communications et relations publiques
Musée des beaux-arts du Canada
613-990-7081