Imprimer cette page Partager cette page

Uuturautiit. Cape Dorset célèbre 50 ans de gravure

Ottawa (Ontario) - 15 octobre, 2009

Du 16 octobre 2009 au 17 janvier 2010

Le Musée des beaux-arts du Canada rend hommage
aux artistes des Ateliers Kinngait

Cette année, Cape Dorset — ou Kinngait comme on l’appelle au Nunavut — fête un demi-siècle de production d’estampes. Pour souligner cet important anniversaire et rendre hommage au dynamisme soutenu des artistes actuels des Ateliers Kinngait, le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) présente Uuturautiit. Cape Dorset célèbre 50 ans de gravure, une exposition qui rassemble 86 œuvres sur papier. Organisée par le Musée des beaux-arts du Canada en collaboration avec Dorset Fine Arts, division artistique de la West Baffin Eskimo Cooperative de Cape Dorset, l’exposition sera à l’affiche jusqu’au 17 janvier 2010 dans les salles des dessins, estampes et photographies. L’accès à l’exposition est inclus dans le droit d’entrée du Musée. L’entrée est libre le jeudi de 17 h à 20 h.

Uuturautiit. Cape Dorset célèbre 50 ans de gravure présente la première série d’estampes produite en 1959 aux côtés d’estampes contemporaines, dont celles créées pour la collection de 2009. Une sélection de dessins originaux de 1959, dévoilés pour la première fois au public, et de dessins contemporains rend compte des nouvelles orientations prises par les artistes de Cape Dorset. L’inauguration de cette exposition coïncide avec le lancement de la collection annuelle de 2009 de Cape Dorset.

« Cette exposition est exceptionnelle parce qu’elle jumelle des œuvres récentes et novatrices à la toute première collection d’estampes de Cape Dorset, » a expliqué le directeur du MBAC, Marc Mayer. « Pour la première fois probablement depuis 50 ans, on pourra admirer la totalité de la collection de 1959 grâce à un généreux prêt du collectionneur Douglas Steiner. Nous sommes heureux d’accueillir de nombreux artistes qui seront présents à l’inauguration de l’exposition et nous remercions tout spécialement Dorset Fine Arts, qui a collaboré avec nous à ce projet passionnant. »

Uuturautiit. Prononcer : « ou-tou-râ-ti »
« Uuturaqtu », ou « uuturautiit » au pluriel, est le terme inuktitut employé à Cape Dorset pour désigner l’épreuvage, c’est-à-dire cette étape cruciale de création et d’expérimentation qui précède le tirage définitif de l’estampe. Ce mot signifie « essayer différentes choses ». Voilà cinquante ans que les artistes Cape Dorset s’y appliquent, conjuguant savoir-faire et sens artistique pour produire une œuvre fascinante et prolifique qui rend compte de leur démarche expérimentale.

La collection inaugurale de 1959
À l’été 1956, le ministère du Nord canadien et des Ressources nationales expédie du matériel d’artiste et des matériaux de construction à un centre d’artisanat de Cape Dorset. Rapidement, un petit groupe d’artistes inuits s’initient aux procédés d’impression, procédant par tâtonnements et apprenant les uns des autres. Après trois années durant lesquelles ils expérimentent les techniques de la linogravure, de la gravure sur pierre et du pochoir, une première collection voit le jour en 1959. Dans les estampes, qui se distinguent par leur élégance et leur qualité exceptionnelle, s’expriment les styles personnels des artistes, dont l’habileté technique est déjà manifeste. Leur succès immédiat conduira à la création de la West Baffin Eskimo Co-operative, un organisme communautaire constitué en personne morale en 1959 qui célèbre lui aussi son cinquantenaire. Comme le souligne Kananginak Pootoogook, l’un des premiers graveurs et le premier président de la coopérative : « Les arts ont permis à notre communauté de rester vivante, et la coopérative est devenue célèbre grâce à la gravure. »

Les Ateliers Kinngait aujourd’hui
Les estampes contemporaines présentées dans cette exposition reflètent un demi-siècle d’ateliers, de collaborations et d’échanges  artistiques. Aux premières techniques d’impression se sont ajoutées la photogravure, la sérigraphie, la lithographie, l’eau-forte et l’aquatinte. Si les œuvres elles-mêmes s’inspirent de l’iconographie traditionnelle, on a vu émerger, au cours des dernières années, un courant plus novateur qui témoigne des réalités contemporaines de la vie à Cape Dorset. L’expérimentation a toujours été le principe directeur qui guide le travail des ateliers, dont le succès international s’explique par un engagement inconditionnel à l’égard du  processus créatif.

Le Musée des beaux-arts du Canada remercie ses partenaires
Le Musée des beaux-arts du Canada est reconnaissant de l’appui généreux de ses partenaires : le Secrétariat des relations avec les Inuit, Affaires Indiennes et du Nord Canada,  pour son appui envers l’exposition; First Air, pour le transport aérien des artistes; et l’hôtel Les Suites à Ottawa pour l’hébergement des artistes dans la capitale. Le Musée remercie aussi ses partenaires des médias : CBC Television, la Télévision de Radio-Canada, The Ottawa Citizen et Le Droit.

Catalogue
À titre de marraine du jubilé de Cape Dorset, Son Excellence la très honorable Michaëlle Jean, Gouverneure générale du Canada, signe le message d’introduction du catalogue qui accompagne l’exposition. La publication contient aussi des essais des artistes du Nunavut Kananginak Pootoogook et Ningeokuluk Teevee; de la conservatrice associée de l’art indigène au MBAC, Christine Lalonde; de la co-commissaire et directrice de Dorset Fine Art, Leslie Boyd Ryan; et du collectionneur Douglas Steiner. Richement illustré, le catalogue bilingue de 80 pages est en vente à la Librairie du MBAC et à la boutique en ligne du Musée à www.AchatsMBAC.ca. Prix :  22,95 $.

Rencontre avec l’artiste et la conservatrice
Le dimanche 25 octobre à midi. Parcourez l’exposition en compagnie de l’artiste Annie Pootoogook et de la conservatrice associée en art indigène du Musée et commissaire de l’exposition Christine Lalonde. En anglais avec période de questions bilingue. Compris avec le droit d’entrée au Musée.

Films
Le dimanche 25 octobre à 14 h. Dans le cadre de son programme d’expositions automnal, le Musée propose à ses visiteurs trois documentaires : The Life and Work of Daphne Odjig (sous-titré en français), Ghost Noise. A Short Film with Shuvinai Ashoona et Annie Pootoogook. Compris avec le droit d’entrée au Musée.

Droit d’entrée
Adultes : 9 $; aînés et étudiants: 7 $, jeunes de 12 à 19 ans: 4 $, familles (2 adultes et 3 jeunes): 18 $. Entrée libre pour les enfants de moins de 12 ans et les Membres du Musée. Entrée libre tous les jeudi à compter de 17 h.

Heures d’ouverture
Ouvert du mardi au dimanche de 10 h à 17 h, et jusqu’à 20 h le jeudi. Fermé le lundi, à l’exception du lundi 12 octobre (Action de Grâce) et du lundi 28 décembre. Ouvert à compter de midi le mercredi 11 novembre (Jour du Souvenir). Fermé à compter de 16 h le jeudi 24 décembre. Fermé le vendredi 25 décembre (Noël) et le vendredi 1er janvier (Nouvel An).

À propos du Musée des beaux-arts du Canada
Le Musée des beaux-arts du Canada abrite la plus importante collection d’œuvres d’art historiques et contemporaines canadiennes au monde. En outre, il réunit une prestigieuse collection d’œuvres d’art indigène, occidental et européen du 14e siècle au 21e siècle, ainsi que d’art américain et asiatique, et de dessins et de photographies. Fondé en 1880, le MBAC compte parmi les plus anciennes institutions culturelles du pays. Fidèle à son mandat de rendre l’art canadien accessible partout au pays, il organise l’un des plus importants programmes d’expositions itinérantes au monde.

– 30 –

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Marie Lugli
Agente principale intérimaire,
Relations publiques et médiatiques
Musée des beaux-arts du Canada
613-990-6835

Josée-Britanie Mallet
Gestionnaire intérimaire, Communications et relations publiques
Musée des beaux-arts du Canada
613-990-7081