Imprimer cette page Partager cette page

Jin-me Yoon et Persona: Imposture, dramatisation et photographie contemporaine

Ottawa - 30 novembre, 2006

Le Musée canadien de la photographie contemporaine présente au Musée des beaux-arts du Canada, du 1er décembre 2006 au 9 avril 2007, Involontaire, Jin-me Yoon et Persona. De la collection, deux expositions sur le thème de l'identité.

« Ces expositions traitent d'un thème riche, soit la capacité de l'artiste à se réinventer selon son rapport à la société, pour faire émerger une nouvelle réalité. Jin-me Yoon propose, avec les médiums contemporains que sont l'installation photo et vidéo, une réflexion sur la mémoire, la violence et la peur. Et, l'exposition Persona met en valeur des oeuvres fort intéressantes tirées de la riche collection du Musée canadien de la photographie contemporaine et qui explorent les thèmes identitaires », commente Martha Hanna, directrice du Musée canadien de la photographie contemporaine.

Involontaire, Jin-me Yoon
Involontaire, de l'artiste de Vancouver, Jin-me Yoon, porte sur les rapports entre la mémoire, l'identité et le territoire. Le mot « involontaire » réfère à ce phénomène de l'inconscient qui propulse des images et des souvenirs du passé dans le présent. Dans son installation, qui allie la vidéo et la photo, l'artiste fait ressortir des thèmes universels comme l'errance des diasporas déplacées par la guerre et l'exil. Plongeant dans ses racines, elle fait allusion plus spécifiquement à la guerre de Corée et aux tensions militaires toujours présentes entre le Nord et le Sud, mais ses oeuvres, aux titres évocateurs de « Jungle marécageuse » ou de « La brousse », sont campées à Kamloops, en Colombie-Britannique.

Le thème de la guerre se décline par des photos qui par leur mise en scène rappellent à la fois les jeux d'enfants et l'imagerie du film de guerre. Il est difficile de savoir si ces images, devenues familières à cause des médias, renvoient à des événements réels ou si elles sont issues de l'image que notre imaginaire collectif identifie maintenant comme la guerre. En soulevant une à une les couches de sens, Yoon fait ressortir l'idée de cette peur ambiante qui caractérise la vie quotidienne depuis les attentats du 11 septembre 2001.

L'inconscient, la mémoire, l'identité et le territoire semblent des thèmes chers à cette artiste qui a créé en 1991 une oeuvre intitulée Souvenirs du moi (comme l'instance psychanalytique) et constituée de photographies d'elle-même, le corps raide et le visage vidée de toute expression, dans différents lieux touristiques de l'Ouest canadien.

Involontaire, Jin-me Yoon est organisée par la conservatrice invitée Susan Edelstein et est produite et mise en tournée par la Kamloops Art Gallery.

Persona. De la collection
La seconde de ces deux expositions, l'installation Persona. De la collection parcourt, à partir des oeuvres de la collection du Musée canadien de la photographie contemporaine, quelques idées actuelles sur l'autoportrait et l'identité. Avec pour fil conducteur un certain humour ironique, l'installation propose des oeuvres de Shelley Niro, artiste mohawk, Leesa Streifler de Regina, Rebecca Belmore, artiste Ojibwe domicilée à Vancouver, Rosalie Favell, artiste métisse (crie-anglaise) vivant à Ottawa, Rafael Goldchain, artiste né au Chili et installé à Toronto et les autoportraits fantaisistes du collectif torontois General Idea. De quoi soulever plusieurs questions sur la condition féminine, l'appartenance à un groupe culturel ou social, l'errance et l'orientation sexuelle des uns et des autres. Les oeuvres de ces artistes révèlent comment la classe, la race, l'ethnie, l'orientation sexuelle et le genre agissent comme déclencheurs de la subjectivité.

En raison de travaux d'envergure amorcés par la Commission de la capitale nationale, ces expositions sont présentées au Musée des beaux-arts du Canada. Le droit d'entrée aux deux expositions est compris avec la collection permanente du Musée, soit de 5,95 $ pour les adultes, 4,95 $ pour les aînés et les étudiants, 2,95 $ pour les jeunes et 11,90 $ pour une famille de deux adultes et trois jeunes. L'entrée est libre pour les Amis et les enfants de moins de 12 ans.

- 30 -

CONTACTS DE PRESSE
RELATIONS MÉDIATIQUES
613-990-6835
communications@beaux-arts.ca