Imprimer cette page Partager cette page

Les meilleures photographies de MALAK exposées au Musée canadien de la photographie contemporaine

Ottawa, Canada - 12 avril, 2002

COMMUNIQUÉ
Photography 
 
 Malak's best photographs on display at the Canadian Museum of Contemporary
 
Le nom de Malak a été intimement lié à la représentation photographique de la capitale nationale pendant près de 60 ans. Cette renommée a éclipsé, dans une certaine mesure, les autres volets du travail de ce grand photographe. Le Musée canadien de la photographie contemporaine présente donc une sélection des meilleures œuvres de Malak comprenant ses célèbres représentations de la région de la capitale nationale, mais aussi, ses travaux de photographie commerciale et de journalisme d'illustration. Une chance unique de redécouvrir la vie et la carrière de cet artiste canadien apprécié de tous. L'exposition Malak sera à l'affiche du 13 avril au 13 juin 2002.

Regroupant 40 photographies, c'est un tour d'horizon du meilleur de cette production regroupée sous trois grands thèmes qu'offre l'exposition Malak, soit les travaux de commande en noir et blanc produits au cours des années 1940 et 1950, un choix de photographies des édifices du Parlement et de la capitale nationale, et le groupe de paysages canadiens.

Le photojournalisme
Au début de sa carrière, Malak œuvre dans les domaines de la photographie commerciale et du reportage d'illustration. Il réalise à cette époque plusieurs missions sur l'effort de guerre et la défense nationale pour le compte du gouvernement canadien. Rapidement, ses reportages sont régulièrement publiés par les quotidiens et magazines illustrés, tels le Star Weekly, Saturday Night, le Montreal Standard et Maclean's Magazine.

Les édifices parlementaires et la capitale nationale
Très tôt dans la carrière de Malak, la capitale nationale s'est imposée comme sujet de prédilection. Les édifices du Parlement retiennent particulièrement sa faveur. Il les photographiera sous toutes les lumières, à toutes les saisons, sous tous les angles, et selon tous les points de vue imaginables. Un autre sujet auquel le nom de Malak est associé : les tulipes. En 1946, il photographie les premières tulipes sur la colline parlementaire. Depuis, et ce jusqu'à la fin de sa vie, à chaque printemps, Malak reprenait assidûment du service, photographiant les innombrables variétés de tulipes d'une infinité de couleurs et de formes. Aucun doute, Malak a largement contribué à créer l'image de marque d'Ottawa et de ses multiples attraits.

Les paysages
Au fil des ans, la passion de Malak pour les paysages de son pays d'adoption, il est en effet originaire de l'Arménie, n'a fait que grandir. De dire qu'il a sillonné le Canada d'un océan à l'autre est un euphémisme. De la même façon qu'il a photographié la capitale nationale de toutes les manières imaginables, Malak n'a eu de cesse de chanter les beautés des paysages canadiens.

L'exposition Malak permet donc au visiteur de revoir les œuvres qui ont marqué la carrière de ce grand photographe, mais plus encore, elle offre la possibilité de découvrir un autre aspect de son talent que peu de gens connaissent.

Activités spéciales
Après le travail, pour les célibataires : Le dimanche 21 avril à 10 h, faites une visite de l'exposition des oeuvres de Malak, suivie d'un brunch. Réservez au (613) 998-8888. Événement bilingue. Frais : 35 $ (Amis du Musée 30 $) Rencontre avec le conservateur : Le dimanche 28 avril à 14 h, venez explorer l'exposition Malak du point de vue d'un conservateur. Joignez-vous à Pierre Dessureault qui expliquera comment s'est développée l'exposition et précisera l'importance des idées derrière les oeuvres. En français. Période de questions bilingue. Entrée libre.

- 30 -