Imprimer cette page Partager cette page

Robert Frank. HOLD STILL - Keep going. Œuvres photographiques et cinématographiques Une seule escale en Amérique du Nord du 22 juin au 12 septembre 2002

Ottawa, Canada - 21 juin, 2002

COMMUNIQUÉ

 Robert Frank. HOLD STILL - keep going. Film/photoworks Only venue in North America June 22 to September 12, 2002 
 
 
Le Musée canadien de la photographie contemporaine (MCPC) est particulièrement heureux d'offrir une chance unique aux visiteurs d'explorer les œuvres fascinantes du photographe et cinéaste Robert Frank. Avec l'exposition itinérante Robert Frank. HOLD STILL - Keep going. Œuvres photographiques et cinématographiques, le MCPC devient ainsi le seul musée en Amérique du Nord où sera présentée cette exposition de l'un des photographes les plus importants et les plus influents du XXe siècle.

L'exposition HOLD STILL - Keep going est consacrée au travail de Robert Frank, un artiste qui a non seulement exercé une influence marquante sur la pratique photographique depuis la Deuxième Guerre mondiale, mais qui a largement contribué à la reconnaissance artistique et culturelle du cinéma et de la photographie. Cette exposition regroupe des images individuelles ou en séquences réalisées au début de sa carrière, des projets de livres photographiques, des films, des vidéos et des montages images-textes. 

La photographie
Né à Zurich en 1924, Robert Frank s'installe à New York en 1947, et depuis 1970, partage son temps entre New York et Mabou, au Cap-Breton (N.-É.). Plusieurs de ses photographies traitent en fait du Cap-Breton et de la vie qu'il y mène. Frank est le premier photographe européen à obtenir, en 1955, une bourse de la fondation Guggenheim. Il utilise celle-ci pour sillonner les États-Unis et prendre quelque 20 000 images sur tous les aspects de la vie américaine, dont 83 sont publiées à Paris, en 1958, par Robert Delpire, sous le titre Les Américains.

Les œuvres photographiques de Robert Frank mettent en scène le concept de linéarité narrative et la fonction du photographe comme porteur de " vérité ". Frank ne se borne pas à présenter une photographie par elle-même comme un commentaire sur le monde. Il fait plutôt surgir des images au sein d'autres images pour façonner un commentaire qui a plusieurs valeurs sur la réalité.

Le cinéma
En 1959, Frank réalise Pull My Daisy, film marquant de la beat generation, et le cinéma le fascinera durant toute sa carrière. Il conjugue approches documentaires et éléments fictifs et subjectifs pour créer des œuvres intenses où les réalités publiques et privées s'entremêlent. " J'étais très intéressé par le passage de la photographie à la vidéo ", a confié Robert Frank à Ute Eskildsen, directrice de la collection de photographies et vice-présidente du Museum Folkwang, d'Essen, en Allemagne. " Le film me donnait l'occasion d'apprendre à communiquer. C'était probablement le plus important pour moi, sur le plan personnel. Et puis, le film nous aide à parler dans la vraie vie aussi ".

L'exposition HOLD STILL - keep going présente la vision complexe d'un artiste dont le travail souligne le pouvoir de la photographie et du cinéma à commenter et contester notre manière de percevoir la réalité, les présupposés qui en découlent et nos rapports à elle. Le regardeur participe ainsi à une interaction créatrice, teintée de curiosité, de l'image et du sujet, de l'image et des images, et des mots dans les images.

Robert Frank. HOLD STILL - Keep going. Œuvres photographiques et cinématographiques est organisée par le Museum Folkwang, d'Essen, en Allemagne, en collaboration avec le Museo nacional centro de arte Reina Sofía, de Madrid, en Espagne.

Le Musée canadien de la photographie contemporaine tient à remercier les médias commanditaires, Voir Outaouais et Ottawa Xpress, qui ont apporté leur précieux soutien à la présentation de l'exposition.

- 30 -