Le musée est ouvert pendant les travaux sur la promenade Sussex.

Art autochtone

Inconnu (Artiste métisse), Ceinture à la flamme, v. 1800-1850, laine, 304 x 18,5 cm; fringes: 42 cm
Inconnu (Artiste haïda), Mât totémique miniature, v. 1885, argilite, 59,7 cm high
Carl Beam, L iceberg nord-américain, 1985, acrylique, sérigraphie photomécanique et mine de plomb sur plexiglas, 213,6 x 374,1 cm (assembled)
Norval (dit Oiseau-Tonnerre de cuivre) Morrisseau, Artiste et chaman entre deux mondes, 1980, acrylique sur toile, 175 x 282 cm, #41869, Copyright Norval Morrisseau / Gabe Vadas. Avec l’autorisation de Kinsman Robinson Galleries, Toronto.
Marianne Nicolson, Une histoire des Muska'makw Dzawada'enuxw depuis les 200 dernières années, 2002-2006, acrylique sur toile, 157,6 x 157,7 cm chacun

Art autochtone dans la collection d'art indigène

La collection d’art indigène du Musée des beaux-arts du Canada réunit des œuvres d’artistes métis, inuits et des Premières nations, en particulier des créations contemporaines datant de 1980 jusqu’à aujourd’hui. Le Musée enrichit sa collection d’œuvres d’artistes autochtones depuis le début du XXe siècle. Plusieurs créations ont été acquises dans les années 1960 en tant qu’œuvres d’art contemporain auprès d’artistes tels que Rita Letendre, Robert Markle et Kenojuak Ashevak. En 1979, la famille Henry Birks a remis au Musée un don important composé de pièces d’orfèvrerie et plusieurs œuvres d’artistes des Premières nations, dont certaines sont exposées dans les salles d’art canadien.

En 1986, le Musée s’est porté acquéreur de L'iceberg nord-américain (1985) de Carl Beam pour sa collection d’art contemporain. Cet achat a marqué un point tournant dans les pratiques de constitution des collections du Musée, ouvrant les portes de l’institution à la richesse et à la diversité de l’art des Premiers peuples qui ont habité les terres que l’on appelle désormais le Canada. La collection d’art contemporain autochtone n’a cessé de s’enrichir et connaît une croissance accrue depuis que Terre, esprit, pouvoir, la première exposition internationale sur l’art contemporain indigène, a été présentée au Musée des beaux-arts du Canada en 1992. Depuis 2002, l’exposition L’art d’ici, qui s’appuie sur une volonté d’intégration, est devenue une composante permanente des salles d’art canadien et présente notamment des œuvres d’Alex Janvier, de Daphne Odjig et d’Allen Sapp aux côtés d’œuvres d’artistes non autochtones.

Dans les salles d’art contemporain, les visiteurs peuvent admirer des œuvres réalisées par quelques-uns des artistes autochtones les plus connus au Canada, dont Carl Beam, Bob Boyer, Joane Cardinal Schubert, Robert Davidson, Robert Houle, Brian Jungen, Faye Heavy Shield, Kent Monkman, Norval Morrisseau, Marianne Nicolson, Shelley Niro et Lawrence Paul Yuxweluptun.