L’édifice

Inauguration
Le 21 mai 1988

Emplacement
À l’angle de la promenade Sussex et de la rue St Patrick, à Ottawa

Superficie
Salles d’exposition : 12 400 m2
Espaces publics et autres : 34 221 m2
Total : 46 621 m2

Architecte
Moshe Safdie
Parkin/Safdie architectes-planificateurs,
Toronto et Montréal

Architecte-paysagiste
Cornelia Hahn Oberlander

Mme Oberlander a travaillé de concert avec M. Safdie pour créer les jardins intérieurs et extérieurs du Musée des beaux-arts du Canada. Les lignes pures et les couleurs atténuées typiquement nordiques du jardin « taïga », situé du côté sud est, lui ont été inspirées par l’œuvre Terre Sauvage d’A. Y. Jackson.

Au nord-est, un jardin en contrebas enchâssé dans le roc sur lequel l’édifice est bâti contient 12 pommetiers à fleurs. La promenade publique adjacente mène à un sentier qui monte en zigzaguant jusqu’à la pointe Nepean.

Gestionnaire de la construction
Ellis-Don Ltd.,
London (Ontario)

Ingénieurs en électricité
The ECE Group Ltd.,
Toronto (Ontario)

Ingénieurs en mécanique
H. H. Angus and Associates Ltd.,
Toronto (Ontario)

Ingénieurs en structure
Robert Halsall and Associates Ltd. et Parkin Engineers Ltd.,
Toronto (Ontario)

Matériaux de construction
Granit. Le granit veiné de rose utilisé aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’édifice a été exposé à la flamme, ce qui lui a conféré son aspect rugueux caractéristique. Il provient d’une carrière située à 20 km au nord de Tadoussac (Québec). Le granit gris utilisé à l’intérieur vient de Péribonka (Québec). La pierre gris anthracite (nommée impala) que l’on trouve dans la cour intérieure des salles d’art canadien et des salles d’art européen, ainsi que dans la cour intérieure des salles d’art contemporain, provient du Zimbabwe, en Afrique.

Bois. Le plancher des salles d’art contemporain est fait d’érable canadien et recouvert d’un produit acrylique importé de Suède. Celui de la Chapelle du couvent Notre-Dame-du-Sacré-Coeur de la rue Rideau est en érable du Michigan et teint en brun foncé. Le plancher et l’encadrement des portes des salles d’art canadien ont été fabriqués en chêne rouge du Sud des États-Unis. Les planchers en chêne blanc des salles d’art européen et des salles des expositions temporaires proviennent également des États-Unis. Les autels originaux de la chapelle Rideau sont faits de cerisier et le lambris restauré, de chêne. Le bois de cerisier de la Bibliothèque provient de la Caroline du Nord. Le plafond de la chapelle Rideau est fait de tilleul et de pin et la superstructure qui soutient le plafond de la Chapelle est en Douglas taxifolié.

Béton. Tout le béton prémoulé utilisé au Musée des beaux-arts du Canada a été fabriqué à Montréal. Les moules employés sur le chantier pour couler le béton provenaient de la Colombie-Britannique.

Acier. L’acier utilisé provient de Hamilton (Ontario), et les portes d’acier et de verre viennent du Minnesota.

Verre. À double épaisseur et insonorisé par une couche de plastique, le verre utilisé dans les jours de toiture et partout ailleurs dans le bâtiment provient de l’Ontario.

Tapis, moquettes et stores. Fabriqués au Canada.