Le Musée est fermé le mardi 28 et le mercredi 29 juin 2016. En savoir plus

Collections

Frederick H. Evans

1853 - 1943


« Essayez de saisir une émotion plutôt qu’un élément topographique. Patientez jusqu’à que l’édifice fasse naître en vous un intense sentiment... »

– Frederick H. Evans, cité dans The Amateur Photographer en 1904 

Frederick Henry Evans est considéré comme l’un des photographes de cathédrales médiévales les plus talentueux d’Angleterre. Il est aussi connu pour ses délicates études de forêts et ses portraits. Ses magistrales épreuves au platine révèlent un traitement sensible, mais rigoureux, de la lumière et de la composition. Allant à l’encontre des conventions du pictorialisme qui prévalent à son époque, il prône un style de photographie reposant sur une modification minimale de l’image.

Propriétaire d’une libraire à Cheapside (Londres), Evans se lie d’amitié avec des intellectuels et des artistes comme le dramaturge irlandais George Bernard Shaw et l’illustrateur Aubrey Beardsley. Au milieu des années 1880, il commence à expérimenter la photographie et réalise une série de photomicrographies de coquillages, pour laquelle la Royal Photographic Society (RPS) lui décerne une médaille en 1887. Evans présente sa première exposition individuelle à la RPS trois ans plus tard. Devenu photographe à temps plein, il se tourne vers l’étude des monuments architecturaux, sujet très prisé des photographes britanniques du XIXe siècle (Cathédrale d'Ely, tombe de sainte Etheldrède 1891). Il devient une figure majeure de la Brotherhood of the Linked Ring, association de pictorialistes militant pour la reconnaissance de la photographie en tant qu’art.

En 1905, Evans est engagé par le magazine Country Life pour photographier des églises paroissiales et des châteaux français. Il envoie près de 60 clichés à Alfred Stieglitz, éditeur et photographe américain qui avait loué, dans sa revue phare, Camera Work, la poésie des photos du Britannique. En 1906, Stieglitz expose les œuvres d’Evans à la Galerie 291, à New York. Evans rédige aussi des articles pour plusieurs magazines et revues, dans lesquels il livre sa théorie photographique sur les « épreuves pures tirées de négatifs purs ». À partir de 1909, il se consacre de plus en plus à la photographie paysagère [Dans la forêt de Deerleap, Surrey (à la mémoire de George Meredith), v. 1909] et continue de travailler jusque dans les années 1930.

En 1928, Evans devient membre honoraire de la RPS. Ses œuvres figurent dans les collections de la RPS à Bath, du Museum of Fine Arts de Boston, du Philadelphia Museum of Art et de l'International Museum of Photography and Film, à Rochester (État de New York).

image non disponible

Nom à la naissance

Frederick H. Evans

Né Royaume-Uni (Angleterre): Londres, le 26 juin 1853

Décédé

Meurt Royaume-Uni (Angleterre): West Acton, le 24 juin 1943

Nationalité

Grande-Bretagne

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra