Le musée est ouvert pendant les travaux sur la promenade Sussex.

Collections

Jean-Siméon Chardin

1699 - 1779

« À l’âge de sept ans, ils nous mettent un crayon dans la main. Nous commençons à dessiner d’après des gravures, des yeux, des bouches, des nez et des oreilles, puis les pieds et les mains. Nous nous penchons sur nos carnets d’esquisses pendant très longtemps avant de faire face à une statue... Après s’être fait mourir pendant des jours et passé des nuits à la lumière de la chandelle devant quelques objets inanimés de nature morte, nous voici devant la nature vivante. Soudainement, tous les efforts des années précédentes semblent n’avoir été pour rien, car nous nous sentons davantage perdus que la première fois que nous avons saisi une craie. »

- Diderot, salon de 1765

Malgré son milieu modeste, Jean-Siméon Chardin devient un peintre important pour les membres de la royauté européenne. Il se fait connaître comme peintre de nature morte et, plus tard, de peinture de genre.

Chardin commence son apprentissage auprès du peintre historique Pierre-Jacques Cazes et, plus tard, devient l’assistant de Noël-Nicholas Coypel. Il termine sa formation à l’Académie Saint-Luc, un programme d’apprentissage des métiers d’art. En 1728, ses deux grands morceaux d’académie le font admettre par l’Académie royale comme « peintre dans le talent des animaux et des fruits » pour son tableau d’une raie évidée. Dans les années 1730, il commence à s’intéresser à la peinture de genre ou aux scènes de la vie quotidienne, pour lesquelles il est probablement le mieux connu.

Il a sans doute conçu comme une paire les tableaux, Le retour du marché, 1738, et La gouvernante, 1739. Il pratique la peinture de genre jusqu’en 1750, après quoi il revient à la nature morte. À la fin de sa carrière, il réalise des portraits au pastel. De 1755 à 1774, il occupe le poste de trésorier à l’Académie royale et, à compter de 1755, il est responsable de l’accrochage des tableaux au Salon. Il a même un atelier au Louvre à sa disposition.

Jean-Siméon Chardin
© Erich Lessing / Art Resource, NY

Nom à la naissance

Jean-Siméon Chardin

Né à Paris (France), le 02 novembre 1699

Décédé

Meurt à Paris (France), le 06 décembre 1779

Nationalité

France

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra