Collections

Paysage avec un temple de BacchusEnlarge image

Paysage avec un temple de Bacchus, 1644

Claude Lorrain
France, 1604 - 1682
huile sur toile
96,5 x 123,1 cm
Acheté en 1939
Musée des beaux-arts du Canada (nº 4422)

L'engouement pour les paysages pastoraux - visions d'une nature paisible et fertile -prend sa source dans la littérature grecque et romaine. Ici, des bergers rentrent leurs troupeaux à la tombée du jour, tandis que des paysans prient devant une statue de Bacchus. Le sujet est banal, mais la lumière dorée du soleil couchant transforme le paysage composé avec soin, lui conférant une atmosphère onirique. Appartenant à un lointain passé, le temple de Bacchus, envahi par la végétation et déjà partiellement en ruines, semble préfigurer le déclin de la journée de l'artiste. Ce tableau est l'une de deux oeuvres que Lorrain, célèbre dans toute l'Europe, peint pour un mécène anglais non identifié. L'autre, « Paysage avec Narcisse et Écho » (aujourd'hui à la National Gallery de Londres) montre les premières heures du jour. Indépendamment des apparents sujets qu'il met en scène - paysans frustes ou mythes anciens -, l'artiste s'intéresse ici véritablement aux contrastes entre les différentes périodes de la journée et à la qualité de la lumière. Cadre : bois sculpté et doré. France, deuxième moitié du XVIIe siècle

Provenance 

v. 1644 –

Collection privée, R.-U. (?) [1]

– 1682-04-18

Sir Peter Lely (1618-1680), Londres, R.-U. (?) [2]

1682-04-18 –

Collection Austin, R.-U. (?), achetée de sir Peter Lely [3]

– 1711-03-06

Collection Graham, Londres, R.-U. [4]

1711-03-06 – 1722-02-24

Henry Bentinck, 1er duc de Portland (1682-1726), Londres, R.-U. [5]

1722-02-24(?) – toujours en 1838
Sir Paul Methuen (1672-1757), Londres, Angleterre; son cousin Paul Methuen (décédé en 1843), Corsham Court, Wiltshire, R.-U., par voie de succession [6]

en 1851 – 1928-05-18

Robert Stayner Holford (décédé en 1892), Westonbirt House, Gloucestershire et Dorchester House, Londres, R.-U.; son fils, sir George Lindsay Holford (décédé en 1926), Dorchester House, par voie de succession [7]

1928-05-18 – toujours en 1929
Bernard Houthakker (1884-1963), Amsterdam, Pays-Bas, achetée de sir George Lindsay Holford [8]

– 1937-08-23

Frederick B. Daniell & Son, Londres, R.-U. [9]

1937-08-23 – 1939-02-23

Colnaghi, Londres, R.-U., achetée de Frederick B. Daniell & Son [10]

1939-02-23 –

Musée des beaux-arts du Canada, achetée de Colnaghi [13]

Notes 

La principale source de cette provenance est le catalogue raisonné de Marcel Röthlisberger [Röthlisberger, Marcel. Claude Lorrain : the paintings, New Haven, Yale University Press, 1961, p. 224, LV 78]. Les exceptions et autres documents à l’appui sont indiqués.

[1] Le tableau [Liber veritatis, no 78] est probablement le pendant d’un dessin [Liber Veritatis, no 77], qui porte cette annotation : « quadro per Angletere. Claudio fecit in V.R. ».

[2] Sir Peter Lely est un peintre d’origine allemande qui étudie aux Pays-Bas et s’installe en Angleterre dans les années 1640. Nul n’est sûr qu’il soit le mécène original de l’œuvre. Toutefois, un tableau de Claude, intitulé Soleil couchant, berger du temple et moutons, est inclus dans la vente de la succession de sir Lely, tenue dans sa maison de Covent Garden, le 18 avril 1682 [« The Executor’s account Book of Sir Peter Lely 1679-91 », Londres, British Museum, Add. MSS 16174, cité d’après Borenius, T., « Sir Peter Lely’s Collection », Burlington Magazine (août 1943), p. 185]. Selon une version annotée de ce catalogue, l’œuvre est achetée par « M. Austin pour 80 £ » [Ogden, Henry et Margaret. « Sir Peter Lely’s Collection : Further Notes », Burlington Magazine, vol. LXXXIV (1944), p. 154].

[3] Voir note [2].

[4] Le 6 mars 1711, un tableau décrit comme « Claude Lorrain. An evening landscape, the temple of Bacchus, with figures and cattle, painted at Rome, anno 1644 » fait partie de la vente de la « collection de M. Graham » à Londres, lot 45. [(Traduction) « Un catalogue d’extraordinaires peintures et enluminures de plusieurs excellents maîtres avec quelques figures curieuses en laiton, etc., qui seront vendues aux enchères, le jeudi 6 mars 1711, chez M. Pelitiers, la maison adjacente à la Wheat Sheaf, rue Henrietta, Covent Garden, où les catalogues sont disponibles, et les tableaux, etc., peuvent être vues le lundi dans l’après-midi et les deux jours précédant la vente. » Reproduit dans Historical Manuscript Commission. 15th Report, Archives nationales, Londres 1898, annexe VII, p. 204-206.]. Il est difficile de savoir si cette vente est celle de l’historien d’art et auteur, Richard Graham (1680-1720), ou de James Graham, un encanteur de bonne réputation. Dans le catalogue, il est noté que le tableau a été acheté 210 £ par lord Portland [Pears, Iain. The Discovery of Painting. The Growth of Interest in the Arts in Angleterre, 1680-1768, New Haven et Londres 1988, p. 72, notes 93 et 95].

[5] Voir note [4]. Le 1er duc de Portland, également appelé vicomte de Woodstock, est un politicien britannique et un homme d’État des Colonies. Il met sa collection en vente après avoir perdu sa fortune à cause de spéculations et quitte le pays pour devenir gouverneur de la Jamaïque. Dans un exemplaire manuscrit de cette vente, datée du 24 février 1722, le lot no 125 est décrit comme suit : « CL. Lorrain. A Landscape with Sun Setting. Methuen £ 151 » [lettre de Frank Simpson, bibliothécaire, Barber Institute of Fine Arts, University of Birmingham, à R. H. Hubbard, conservateur en chef, MBAC, datée du 7 décembre 1956, dossier de documentation du MBAC]. Toutefois, dans un autre exemplaire de ce catalogue, un acheteur différent est mentionné : [traduction] « Il y avait deux Claude dans la vente de Portland de 1722, l’exemplaire du catalogue le plus complètement annoté se trouve à Chatsworth Mss 134.2. Tous deux sont décrits uniquement comme des paysages avec des figures. Le premier, lot 137, est vendu 210 £ au duc de Bridgewater et le second, 294 £, au comte de Scarborough. Peu importe l’acheteur, le tableau réapparaît dans la collection Methuen et il se trouve aujourd’hui au Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa sous le titre du Temple de Bacchus. » [Pears Ian. The Discovery of Painting, p. 243-244, note 95].

[6] Voir note [5]. Sir Paul Methuen est un diplomate et député de la Chambre des communes. I laisse sa collection de tableaux à son cousin, Paul Methuen, de Corsham Court au Wiltshire. Lorsqu’il se retrouve dans la famille Methuen, le tableau est vu et décrit par plusieurs auteurs, par exemple Waagen [Waagen, G. Works of Art and Artists in England, Londres, 1838, vol. 3, p. 107].

[7] En 1851, le tableau est acheté par le riche collectionneur d’art et horticulteur, Robert Holford [Graves, Algernon. A Century of Loan Exhibitions 1813– 1912, Londres, 1913, p. 176, inscrit comme : « Claude Lorraine, British Institution No.90, 1851, R.S. Holford »]. En 1927, il est exposé à la résidence londonienne de la famille [Benson, R.H. The Holford Collection. Dorchester House, Oxford et Londres, 1927, vol. 2, no 133]. Après le décès de sir G.L. Holford, il est vendu chez Christie’s. Une note manuscrite dans le catalogue de vente indique « Houthakker » comme acheteur. [Important Pictures by Old Masters. The property of the late Sir George Lindsay Holford, Christie's, Londres, les 17 et 18 mai 1928, lot no 125].

[8] Voir note [7]. Bernard Houthakker est un marchand d’art judéo-hollandais. En 1929, le tableau fait partie d’une exposition au Rijksmuseum d’Amsterdam. Dans le catalogue, Bernard Houthakker est mentionné comme prêteur de l’œuvre [Catalogus van de Tentoonstelling van Oude Kunst door de Vereenigung van Handelaren in Ouder Kunst in Nederland, Rijksmuseum, Amsterdam, 1929, cat. no 88]. Il est également indiqué comme propriétaire du tableau dans une annotation trouvée dans une collection de photographies de la Bibliothèque Witt [no 4163, boîtes 411-412].

[9] Le nom du marchand d’estampes londonien, Frederick B. Daniell & Son, se trouve indiqué, avec la date de la vente, sur la fiche de stock du marchand londonien Colnaghi [photocopie de la fiche de stock de Colnaghi, numéro de stock A 2020, dossier de documentation du MBAC].

[10] Voir note [9].

[11] Registre des acquisitions [dossier de documentation du MBAC]

Recherche en cours
Catégories

International

Audioguide

Audioguide (1 min 25 sec)

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra