Le musée est ouvert pendant les travaux sur la promenade Sussex.

Collections

Saint Eusèbe en gloireEnlarge image

Saint Eusèbe en gloire, v. 1757

Anton Raphael Mengs
Allemagne, 1728 - 1779
huile sur toile
153,4 x 70 cm
Acheté en 2008
Musée des beaux-arts du Canada (nº 42295)
Photo © MBAC

En 1757, Mengs obtient la commande de peindre le plafond de la nef de l’église Sant’Eusebio à Rome. C’est sa première oeuvre monumentale dans la grande cité et sa première fresque. L’huile que voici, esquisse finale du plafond, est très proche de l’oeuvre terminée, endommagée depuis. Eusèbe est livré au martyre pour sa défense de la définition orthodoxe de la Trinité, un triangle légèrement visible au sommet de la toile. Des putti portent les attributs du saint : un calice et une lourde chaîne, celle-ci évoquant son emprisonnement et sa mort en captivité. Winckelmann, érudit de l’art antique et champion du classicisme, fait alors l’éloge de l’artiste, mais bientôt la réputation de Mengs décline. Comparé au néoclassicisme d’artistes ultérieurs, tels J.-L. David, le travail de Mengs paraît traditionnel et son retour en grâce auprès de la critique est tout récent. L’art de Meng est à la fois neuf et conventionnel : dans « La gloire », il adapte des modèles du XVIIe siècle à une nouvelle sensibilité qui préfère la retenue. Sa palette est plus froide que coutume, la composition est sobre et nette, et l’iconographie simplifiée.

Catégories

International

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra