Collections

Portrait de femme (d'après un dessin florentin du XVIe siècle)Enlarge image

Portrait de femme (d'après un dessin florentin du XVIe siècle), v. 1858-1859

Edgar Degas
France, 1834 - 1917
huile sur toile
64,7 x 45,4 cm
Acheté en 1967
Musée des beaux-arts du Canada (nº 15222)

Pendant son premier voyage à Florence en 1858, Degas visite la Galerie des Offices et, respectant une tradition séculaire, il y copie les maîtres anciens. Il reproduit ainsi à la mine de plomb le portrait d'une femme tracé à la sanguine et alors attribué à Léonard de Vinci. Degas, toutefois, ira plus loin et, endossant le rôle de son prédécesseur, il réalisera un tableau à partir de sa copie de ce dessin de la Renaissance.

Provenance 

– 1917
Edgar Degas (1834-1917), Paris, France

1917 – 1934
Jeanne Fevre, Nice, France, par voie de succession [1]

1934-06-12 – 1946
Paul Rosenberg (1881-1959), Paris, France, achetée à la vente aux enchères, Œuvres de Degas, Collection de Mlle J. Fevre, Galerie Jean Charpentier, Paris, le 12 juin 1934, lot no 136 [2]

1946 –
Paul Pétridès (1901-1993), Paris, achetée de Paul Rosenberg [3]

1950-05-10 – 1966
R.W. Finlayson (né en 1907), Toronto, Canada, achetée de Paul Pétridès à la vente aux enchères, Tableaux Modernes, à l’hôtel Drouot, Paris, le 10 mai 1950, lot no 24 [4]

1966-10 –
Musée des beaux-arts du Canada, achetée de R.W. Finlayson [5]

Notes 

La principale source de cette provenance est le catalogue d’exposition de Jean Sutherland Boggs, cat. no 18 [Boggs, Jean Sutherland et collègues. Degas, Paris, Galeries Nationales du Grand Palais; Ottawa, Musée des beaux-arts du Canada; New York, Metropolitain Museum of Art 1988]. Les exceptions et autres documents à l’appui sont indiqués

[1] Jeanne Fevre est la nièce de Degas. La succession organise une vente en 1934, où la toile est incluse [Œuvres de Degas, Collection de Mlle J. Fevre, Galerie Jean Charpentier, Paris, le 12 juin 1934, lot no 136].

[2] Selon Elaine Rosenberg, la belle-fille de Paul Rosenberg, le marchand d’art a acheté le tableau, le 12 juin 1934, à la vente de succession de Jeanne Fevre. Il reste en possession de Rosenberg jusqu’en 1946. Une liste de propriétaires, fournie par R.W. Finlayson, dans une lettre datée du 19 août 1966, énumère le baron de Rothschild et André Weil comme propriétaires subséquents [dossier de documentation du MBAC]. Toutefois, sur la fiche d’inventaire de Rosenberg, le nom « Pétridès » est noté, ce qui suggère qu’il avait vendu l’œuvre au marchand parisien [notes d’une conversation téléphonique entre l’adjoint d’Elaine Rosenberg et Anabelle Kienle, conservatrice adjointe de l’art européen et américain du MBAC, le 10 avril 2007]. En 1950, le tableau est mis en vente à l’hôtel Drouot, mais les renseignements du vendeur ne sont pas fournis dans le catalogue de la vente aux enchères. Selon la liste des propriétaires précédents préparée par Finlayson, Pétridès est le dernier propriétaire avant lui.

[3] Voir note [2].

[4] Voir note [2].

[5] Registre des acquisitions [dossier de documentation du MBAC].

Provenance complète
Catégories

International

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra