Expositions

Picasso : L'homme et la bête. Les estampes de la suite Vollard

29 avr 2016 - 05 sept 2016

Salles des dessins, estampes et photographies

Visitez le site web de l’exposition | Article Magazine MBAC

Par l’ensemble de son œuvre, Pablo Picasso a joué un rôle déterminant dans l’évolution de l’art du XXe siècle. Mieux connu peut-être pour ses tableaux cubistes, Picasso était aussi un graveur de talent, qui a exploré des myriades d’idées et d’influences dans presque toutes les techniques connues, de la taille douce à la lithographie. Les 100 eaux-fortes et pointes sèches de la suite Vollard sont ensemble considérées comme l’un de ses chefs-d’œuvre en gravure, et constituent un des trésors de la collection nationale. Acquise en 1957, la suite tout entière est présentée à Ottawa pour la première fois depuis près de 60 ans. Explorant la tension entre l’homme et la bête qui a souvent caractérisé Picasso et son œuvre, la suite Vollard représente la nature civilisatrice de l’art et constitue une illustration provocante, mais essentielle, de la « bête intérieure » de l’artiste.

Rencontre avec l’expert : Sonia Del Re, commissaire de l’exposition
Picasso : L’homme et la bête. Les estampes de la suite Vollard 
En français : jeudi 2 juin, de 17 h 30 à 18 h 15 
En anglais : jeudi 2 juin, de 19 h à 19 h 45
Rendez-vous à l’entrée de l’exposition. Gratuit. En savoir plus
Pablo Picasso, <i>Minotaure caressant une dormeuse</i>, 18 juin 1933, pointe sèche sur papier vergé Montval, 33,5 x 44,5 cm (planche : 29,6 x 36,6 cm). Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa. © Succession Picasso/ SODRAC (2016). Photo © MBAC

Pablo Picasso, Minotaure caressant une dormeuse, 18 juin 1933, pointe sèche sur papier vergé Montval, 33,5 x 44,5 cm (planche : 29,6 x 36,6 cm). Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa. © Succession Picasso/ SODRAC (2016). Photo © MBAC