Thèmes

Aperçu

De nombreuses expositions ont célébré l’art de la Renaissance florentine et vénitienne, mais rarement a-t-on traité de la période du xvie siècle. La tenue, en dehors de Rome, d’expositions de cette envergure sur l’une ou l’autre des facettes de ce sujet constitue donc un fait particulièrement rare, en dépit de son rôle central dans l’histoire de l’art. Certains des noms les plus illustres de l’histoire de l’art, dont Raphaël, Michel-Ange, Salviati, Vasari et Barocci, étaient actifs à Rome à cette époque, et ils ont une place de choix dans cette exposition qui se conclut avec le non moins innovateur Annibale Carracci.

Parcours chronologique des pontificats

L’exposition explore la Rome de la Renaissance à travers un ensemble de tableaux et dessins sélectionnés avec soin, qui ont été créés durant une période particulièrement féconde et mouvementée de l’histoire culturelle ayant pour toile de fond l’histoire des papes. Suivant un parcours chronologique axé sur les pontificats de Jules II à Clément VIII, l’exposition adopte une approche linéaire qui révèle, de façon paradoxale, la remarquable diversité et la grande richesse des œuvres produites grâce à un type unique de mécénat.

L’innovation des maîtres

De Raphaël à Carracci. L’art de la Rome pontificale explore et met en lumière les innovations apportées par des géants tels que Raphaël et Michel-Ange, et montre aussi l’influence qu’ils ont exercée sur plusieurs autres artistes brillants et fascinants, jusqu’à Annibale Caracci — un maître dont le génie se comparait à celui de ses plus illustres contemporains. Cette époque est souvent appelée Haute Renaissance, maniérisme ou début du baroque, mais l’exposition, qui présente des œuvres issues de ces trois périodes de référence, nous permet d’apprécier les artistes pour ce qu’ils sont, sans idées préconçues. Le public aura aussi l’occasion de découvrir plusieurs nouveaux artistes aux styles extrêmement inventifs et raffinés.