À propos des artistes

Plus de 70 artistes sont représentés dans l’exposition De Raphaël à Carracci. L'art de la Rome pontificale. Découvrez ici les particularités des plus connus.

Raphaël (1483 - 1520)

L’un des grands peintres de la Renaissance, Raphaël réinterprète l’art du XVe siècle par son étude de l’art contemporain et de l’art de la Rome classique. Imprégnés de grâce et d’harmonie, ses œuvres demeurent parmi les plus appréciées de la Renaissance.

Michel-Ange (1475 - 1564)

Michel-Ange est l’archétype même de l’artiste comme génie tourmenté. Ses oeuvres originales et  exceptionnellement puissantes présentent souvent des hommes et des femmes à la force héroïque. Il demeure l’un des artistes les plus admirés et les plus influents de l’histoire.

Giorgio Vasari (1511 - 1574)

Vasari dirige des équipes d’auxiliaires pour réaliser des décors à grande échelle et assemble une magnifique collection de dessins d’artistes. Son étude critique de l’art et de l’architecture, Les vies des meilleurs peintres, sculpteurs et architectes, est considérée comme le fondement de l’histoire de l’art moderne.

Francesco Salviati (1510 - 1563)

Dans ses fresques, Salviati peint tantôt des scènes d’action complexes débordantes de personnages, tantôt de délicates fantaisies architecturales dans le style Rome ancienne. Il crée également des tableaux, des portraits très soignés et des motifs de tapisserie et d’orfèvrerie.

Federico Barocci (1528 - 1612)

Barocci est généralement considéré comme le plus grand peintre de son temps en Italie centrale. Les particularités de son œuvre – son traitement de l’espace et son goût pour les draperies ondoyantes – s’insèrent parfaitement dans la tradition maniériste qui dépeint les personnages de façon à rehausser l’effet dramatique de la scène.

Annibale Carracci (1560 - 1609)

Annibale Carracci ouvre un atelier de peinture avec son frère Agostino et son cousin Ludovico Carracci. Alors que les Carracci mettent l'accent sur le dessin linéaire typiquement florentin, leur style découle également des peintres vénitiens, c’est-à-dire une attention particulière aux couleurs scintillantes et aux contours estompés des objets.