Book cover image: Black Lives Under Nazism

Lancement du livre Black Lives Under Nazism: Making History Visible in Literature and Art

Jeudi 11 avril 2024
17 h 30 à 19 h HAE
Musée des beaux-arts du Canada Salle de conférences
380, promenade Sussex
Ottawa, (Ontario) K1N 9N4
Canada

Dans un chapitre peu connu de la Seconde Guerre mondiale, les personnes d’origine africaine dans l’Allemagne nazie et l’Europe occupée ont été soumises à diverses formes de persécution, y compris l’emprisonnement dans des camps d’internement et de concentration.

Paradoxalement, ce groupe de victimes hypervisibles est demeuré largement invisible dans la mémoire de la Seconde Guerre mondiale et de l’Holocauste. En l’absence de commémorations publiques, des artistes et des écrivains de la diaspora africaine ont préservé et reconstruit créativement les récits de ces victimes oubliées du Troisième Reich. Sondant les limites de la mémoire et de la représentation de l’Holocauste, ce livre attire l’attention sur un corpus artistique largement méconnu qui remet en question l’effacement de l’histoire des Noirs en temps de guerre.

Sarah Phillips Casteel présentera son livre Black Lives Under Nazism, publié dans la nouvelle série « Black Lives in the Diaspora: Past / Present / Future » chez Columbia University Press. Elle conversera avec Aboubakar Sanogo, et Ming Tiampo animera la discussion.

Le livre est en vente à la Boutique du MBAC et sur AchatsMBAC.ca. L’autrice participera à une séance de signatures après l’événement.

En anglais avec traduction simultanée en français.
Les personnes ayant besoin d’interprétation LSQ peuvent demander un interprète. Ces requêtes doivent être présentées au moins 10 (dix) jours ouvrables avant l’événement et sont sujettes à la disponibilité.
Événement gratuit.

Organizé par

Centre for Transnational Cultural Analysis Logo

Sarah Philips Casteel

Photo : avec l'autorisation de Sarah Philips Casteel

Sarah Phillips Casteel est professeure d’anglais à l’Université Carleton, où elle exerce conjointement à l’Institute of African Studies et à l’Institute for Comparative Studies in Literature, Art and Culture. Elle a écrit, outre Black Lives Under Nazism: Making History Visible in Literature and Art (Columbia University Press, 2024), Calypso Jews: Jewishness in the Caribbean Literary Imagination (Columbia University Press, 2016), et a co-dirigé l’ouvrage Caribbean Jewish Crossings: Literary History and Creative Practice (University of Virginia Press, 2019). Lauréate d’un Canadian Jewish Literary Award et d’un Prix John-C.-Polanyi, elle est membre de la commission des études de la Holocaust Educational Foundation de la Northwestern University. Elle a bénéficié de bourses d’études au United States Holocaust Memorial Museum et au Zentrum Jüdische Studien Berlin-Brandenburg, et a été professeure invitée à l’Université de Vienne et à l’Université de Potsdam.

Aboubakar Sanogo

Photo : avec l'autorisation de Aboubakar Sanogo

Aboubakar Sanogo est professeur agrégé d’études cinématographiques à l’Université Carleton d’Ottawa, au Canada. Il exerce conjointement à l’Institute of African Studies (IAS), l’Institute for Comparative Studies in Literature, Art and Culture (ICSLAC) et au Curatorial Studies Program. Ses recherches portent sur le cinéma africain, le cinéma afrodiasporique, le cinéma documentaire et les médias, le cinéma transnational et mondial, l’archivage des films et le patrimoine cinématographique, le cinéma colonial, le postcolonialisme, la race et le cinéma et la relation entre la forme, l’histoire et la théorie des films. Ses écrits ont paru dans Cinema Journal, Framework, Moving Image Review & Art Journal, Rethinking History, Journal of Film Preservation, Film Quarterly, Sight and Sound, Film Comment et le Journal of African Cinemas. Il termine actuellement deux manuscrits sur l’histoire du documentaire en Afrique et sur le cinéma de Med Hondo, ainsi qu’une anthologie sur le légendaire réalisateur. Sanogo a également organisé des programmations cinématographiques à la Smithsonian Institution, au Festival international du film de Toronto (TIFF), au Cinema Ritrovato Festival à Bologne et au Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). Il a fondé le Festival du film africain d’Ottawa (AFFO), présenté en partenariat avec l’Institut Canadien du Film.  En tant que secrétaire régional – Amérique du Nord de la Fédération panafricaine des cinéastes (FEPACI), il a entrepris et supervise le projet d’archivage de la FEPACI. À ce titre, il a joué un rôle déterminant dans la mise en place du Projet du patrimoine cinématographique africain (AFHP), un important projet de préservation et de restauration de films en partenariat avec The Film Foundation, de Martin Scorsese, et l’UNESCO, en collaboration avec la Cineteca di Bologna.

Ming Tiampo

Photo : avec l'autorisation de Raul Betti

Ming Tiampo est professeure d’histoire de l’art et co-directrice du Centre for Transnational Cultural Analysis de l’Université Carleton. Elle s’intéresse aux modèles et histoires transnationaux et transculturels qui fournissent de nouvelles structures pour réinventer de manière critique les récits mondiaux. Le livre de Tiampo, Gutai: Decentering Modernism (University of Chicago Press, 2011) a reçu une mention honorable dans le cadre du Robert Motherwell Book Award. En 2013, elle a été co-commissaire de l’exposition Gutai: Splendid Playground au Guggenheim Museum de New York, primée par l’AICA, et a co-dirigé Art and War in Japan and its Empire: 1931–1960 (Brill Academic Press). Son ouvrage le plus récent, Jin-me Yoon, a été publié avec l’Institut de l’art canadien en 2023. Parmi ses projets de livre actuels, notons Mobile Subjects: Contrapuntal Modernisms, une monographie et un projet numérique en sciences humaines qui traitent des récits de migration postimpériaux avec un accent sur les artistes d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine issus des anciens empires français et britannique, ainsi qu’Intersecting Modernisms, un guide de ressources co-dirigé sur les modernismes mondiaux. Ses collaborations en matière de recherche incluent Asia Forum, le Canadian BIPOC Artists Rolodex et Worlding Public Cultures, dont elle est co-directrice. Tiampo siège aux conseils d’administration d’ici Berlin, du Hyundai Tate Research Centre: Transnational et du Paul Mellon Centre for Studies in British Art.

Jeudi 11 avril 2024, 17 h 30 19 h 00
Ajouter au calendrier