Joe Fafard, Chevaux au galop, 2017, aluminium enduit de poudre, 10–12 m en largeur installé. Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa. © Joe Fafard. Photo : MBAC

Depuis le début de sa carrière, Joe Fafard s’inspire du quotidien de la vie des Prairies, explorant les diverses dimensions de l’art sculptural — forme, perspective et substance — à travers l’expérimentation des matériaux et des techniques.

L’artiste doit sa renommée à ses sculptures de vaches, de taureaux et de chevaux qui, souvent, semblent dotés d’une personnalité. Chevaux au galop, qui combine l’approche régionaliste de l’artiste à son usage des techniques sculpturales du XXIe siècle, capte la beauté de l’animal et sa puissance sans frein, pour représenter le cheval dans sa quintessence. Crinières et queues au vent, les onze bêtes de Fafard semblent galoper le long de la promenade Sussex, à Ottawa, vers le centre-ville. 

Exposition

Chevaux au galop de Joe Fafard

Emplacement

Musée des beaux-arts du Canada
à l’extérieur, le long de la promenade Sussex
380, promenade Sussex
Ottawa, (Ontario) K1N 9N4
Canada

J’espère qu’il est possible de rappeler aux gens à quel point la création est fabuleuse, que nous nous souvenions que cette planète est notre seule demeure et à quel point elle est merveilleuse. C’est un cadeau si extraordinaire.

– Joe Fafard

Les nouveaux Chevaux au galop

Particulièrement chère aux visiteurs de tout le Canada et d’ailleurs, la sculpture ne pouvait être exposée à l’extérieur à l’année, parce qu’elle allait finir par montrer des signes de détérioration. Même déplacé selon les saisons pour le protéger de l’hiver rigoureux d’Ottawa, l’ensemble de chevaux en acier voyait déjà son apparence d’origine altérée. Pour permettre à la sculpture de rester dehors de façon permanente, Joe Fafard a proposé une solution novatrice : l’utilisation d’une structure en aluminium et d’un procédé de revêtement modifié.

Le Musée a travaillé avec l’artiste à la production d’une nouvelle version toutes saisons, en reprenant les découpes originales et les moules aux formes herbacées des socles. L’ensemble d’origine a aussi été recouvert du nouveau fini et peut servir à des expositions intérieures, alors que les nouveaux Chevaux au galop sont exposés de façon permanente à l’extérieur du Musée, où les visiteurs peuvent voir ces animaux sauvages emblématiques courir libres toute l’année.

 

Le cheval représente une certaine énergie, une énergie sauvage, que nous pouvons aussi utiliser si on le dompte et on le respecte. Cet animal est, selon moi, un lien que nous avons avec notre propre nature, notre énergie.

– Joe Fafard

Vidéos en vedette

Les nouveaux Chevaux au galop de Joe Fafard

La sculpture originale Chevaux au galop ne pouvait être exposée à l’extérieur à l’année sous peine de détérioration. Ne manquez pas la nouvelle version toutes saisons réalisée par l’artiste et installée à l’extérieur du Musée le long de la promenade Sussex.

L'édifice et ses environs -- Chevaux au galop de Joe Fafard (vidéo complète)

Écoutez Joe Fafard parler de la façon dont il a créé la sculpture Chevaux au galop dans cette entrevue vidéo réalisée en 2012 (en anglais). Venez ensuite admirer la nouvelle sculpture à l’extérieur du Musée des beaux-arts du Canada, à Ottawa.

Articles connexes

Parce qu’il fait partie de la nature – et qu’il constitue une force de la nature –, le fait de le placer dans un paysage urbain équivaut à une certaine prise de position. Il représente aux yeux du spectateur un lien avec la nature, avec la campagne, et l’installer ainsi en ville semble lui conférer une signification supplémentaire.

– Joe Fafard