Oscar G. Rejlander, Mary Constable et son frère (détail), 1866, épreuve à l'albumine argentique, 16,8 x 22,1 cm. Metropolitan Museum of Art, New York. Collection Gilman, achat, don de Harriette et Noel Levine, 2005 (2005.100.24). Photo © The Metropolitan Museum of Art. Source de l’image : Art Resource, NY

Explorez les débuts de la photographie artistique à travers l’œuvre de celui qui a inventé le genre.

Passé à la postérité comme le père de la photographie artistique, Oscar Rejlander demeure néanmoins l’un des héros méconnus de cette technique. Bien qu’il ait collaboré avec Charles Darwin et influencé le travail de Julia Margaret Cameron et de Lewis Carroll, il s’agit de la première grande rétrospective à lui être consacrée, avec une exposition des plus novatrices.

Celle-ci retrace, à travers quelque 140 œuvres de Rejlander, des paysages aux portraits et aux allégories sans oublier quelques traits d’esprit sur la société de son temps, sa carrière de peintre, photographe et artiste expérimental.

Oscar G. Rejlander, artiste photographe, qui rend hommage à un homme en avance sur son temps, ne s’arrête pas uniquement à son legs artistique, mais s’intéresse aussi à sa capacité à transformer une technique en important vecteur d’expression créative.

Oscar G. Rejlander, artiste photographe est organisée par l’Institut canadien de la photographie du Musée des beaux-arts du Canada.

Exposition

Oscar G. Rejlander, artiste photographe
Vendredi 19 octobre 2018 - Dimanche 3 février 2019

Emplacement

Musée des beaux-arts du Canada
Salles de l’Institut canadien de la photographie
380, promenade Sussex
Ottawa, (Ontario) K1N 9N4
Canada

En tournée
Du 12 mars au 9 juin 2019
J. Paul Getty Museum, Los Angeles

Nombreux sont ceux qui voyaient en Rejlander une sorte d’aberration, dont la seule contribution à la technique photographique aurait été un conte moral victorien excessivement compliqué et quelque peu osé. Sans doute qu’aujourd’hui, avec le passage du temps, nous voyons son apport à l’histoire de la photographie plus clairement. Et sans doute que Rejlander, blagueur impénitent, aura le rire de la fin.

– Lori Pauli, conservatrice de la photographie

Œuvres

Je possède maintenant beaucoup de photographies que j’ai trouvées à Londres, de Rejlander, qui pendant des années s’est employé avec passion à immortaliser toutes sortes d’expressions fortuites manifestées en diverses occasions, notamment par des enfants, et prises sur le vif.

– Lettre de Charles Darwin à James Crichton-Browne, 7 avril 1871, Archives Darwin, Cambridge University Library

Le saviez-vous?

Le père de la photographie artistique est, à de nombreux égards, également celui de Photoshop. Ses images composées avec soin étaient faites de multiples couches (dans le cas de Rejlander, un processus complexe de négatifs au collodion humide sur verre) juxtaposant différentes images, à la manière dont les artistes travaillent avec Photoshop aujourd’hui. Voici cinq autres choses à savoir à propos de l’œuvre et de l’influence de Rejlander.

L’exposition propose un rare aperçu des créations de Rejlander en peinture, dessin et lithographie, évoquant ainsi sa carrière initiale de peintre et de portraitiste miniaturiste. Ce n’est que dans les années 1850 qu’il a délaissé la peinture pour la photographie, après s’être émerveillé de la qualité du rendu d’un pli dans une manche.

Il a réalisé des épreuves à l’albumine argentique, des épreuves au charbon et des épreuves sur papier salé, toutes des techniques visibles dans l’exposition.

Si Rejlander n’a pas inventé la photographie combinée (procédé dans lequel deux négatifs ou plus sont disposés en couches pour produire une seule image), il a créé des photographies composites plus élaborées et plus convaincantes qu’aucun autre photographe avant lui.

Certains peintres de genre de la fin de la période victorienne, dont Lawrence Alma-Tadema, ont acheté des photographies de Rejlander pour les utiliser comme aide au dessin.

En 1863, Rejlander lui a rendu visite sur l’île de Wight. En plus de ses enseignements en photographie, on lui attribue le fait d’avoir aidé l’artiste à définir sa propre vision.

Oscar G. Rejlander, Autoportrait au perroquet, v. 1865, épreuve à l’albumine argentique; album fermé : 37,4 × 27,6 × 0,32 cm; album ouvert : 37,4 × 52 × 15 cm. Collection Sir Nicholas Mander

Événements connexes

Articles connexes

Oscar G. Rejlander, artiste photographe

Rapportez en souvenir une publication avant-gardiste à un prix d’exposition sans égal!

From emerging talent to historical archives and established artists, the Canadian Photography Institute is the place to see and study photography in all its forms.

 

FOUNDING PARTNER

SUPPORTED BY

Avec ses nouveaux talents, ses archives historiques et ses artistes renommés, l’Institut canadien de la photographie est l’endroit idéal pour admirer et étudier la photographie sous toutes ses formes.

 

PARTENAIRE FONDATEUR

AVEC L'APPUI DE LA