Paul P., Sans titre, 2011. Huile sur papier vélin.

Paul P. : Amor et Mors

De Venise à Venice Beach, explorez l'histoire de l'art à travers les yeux de l'un des artistes contemporains les plus fascinants du Canada.

La démarche artistique singulière de l’artiste torontois Paul P. consiste à sonder le passé en tissant des liens entre différentes périodes historiques et contemporaines marquées par l’imminence d’un bouleversement. Ses tableaux, sculptures, gravures et dessins s’inspirent d’une grande variété de sources – de la sculpture néoclassique du xviiie siècle aux œuvres de James McNeill Whistler (1834-1903), en passant par le maniérisme décadent du poète Robert de Montesquiou (1855-1921) – et de lieux chargés d’histoire comme Venise, en Italie, ainsi que son pendant contemporain, Venice Beach, en Californie. La pierre d’assise de ce projet artistique est une vaste série de portraits de jeunes hommes reprenant les codes de la photographie érotique d’avant les années sida. Cette série s’inscrit dans le sillage de plusieurs artistes qui, à l’aube du xxe siècle, ont bravé le moralisme dominant de leur temps et développé un langage crypté pour dévoiler discrètement une homosexualité secrète. 

Dans cette exposition, trente œuvres de Paul P., créées entre 2003 et 2019, et récemment acquises par le Musée des beaux-arts du Canada, font office de portails pour passer d’une période artistique à une autre. Elles entrent ainsi en dialogue avec une sélection de pièces issues de la collection permanente du Musée.

Date

Vendredi 10 février 2023 Dimanche 11 juin 2023

Emplacement

Musée des beaux-arts du Canada Salle C218
380, promenade Sussex
Ottawa, (Ontario) K1N 9N4
Canada

À propos
de l'artiste

Paul P.

Paul P., Paris, 2017. Photo : Sunny Suits

Paul P. (né en 1977) est un artiste vivant à Toronto. Il s’est d’abord fait connaître pour ses dessins et peintures à l’esthétisme rappelant celui du 19e siècle, mettant en scène de jeunes hommes tirés de photographies érotiques. Les portraits qu’il s’approprie, puis réinvente, proviennent de magazines érotiques gais, principalement ceux publiés dans la période située entre le début du mouvement de la libération gaie et l’épidémie de sida.

Avec le temps, son intérêt pour l’évanescence, le désir, le catalogage et la notation a fait évoluer son art vers l’exploration des paysages et leur abstraction, l’écriture biographique et la sculpture sous forme de meubles. Son travail est représenté dans les collections de nombres d’institutions, dont le MoMA, le Whitney Museum, le Brooklyn Museum, le Hammer Museum et le Musée des beaux-arts du Canada.

Expositions individuelles choisies : Early Skirmishes, Hordaland Kunstsenter, Bergen, Norvège (2022); Friendly in the Knife-edged Moment, Oakville Galleries, Ontario (2022); Vespertilians, Maureen Paley, Londres, Angleterre (2022); Gamboling Green, Cooper Cole, Toronto (2020); Slim Volume, Queer Thoughts, New York (2019); et Dusks, Lamplights, The Power Plant, Toronto (2007).

Expositions collectives choisies : Houseguest: Shadows Fall Down, Hammer Museum, Los Angeles (2021); Front International, Cleveland Triennial for Contemporary Art, Cleveland (2018); Whitney Biennial, Whitney Museum of American Art, New York (2014); Compass in Hand, Museum of Modern Art, New York (2009); et Remuer ciel et terre : La Biennale de Montréal, Montréal (2007).

 

Œuvres

Contenu connexe

Événements à venir