Annibale Carrache

« J´aime ce côté direct et cette pureté qui ne sont pas la réalité mais qui pourtant sont ressemblants et naturels, au lieu d´être artificiels ou forcés. »

- 1580

Annibale Carracci est un artiste classique très influent, qui a vécu à Rome au XVIe siècle. Les fresques décoratives qu´il a exécutées dans la galerie Farnèse, à Rome, sont des chefs-d´œuvre inégalés de l´illusionnisme spatial et constituent ses œuvres les plus importantes. On attribue généralement à Annibale l´invention de la caricature, on estime qu´il a joué un rôle déterminant dans l´évolution du paysage classique idéal, et il est considéré comme l´un des plus grands dessinateurs de l´art occidental, travaillant la forme et la structure tout en se montrant extraordinairement sensible à la lumière et à l´ambiance dans ses dessins.

Fils d´un tailleur, Annibale est le plus talentueux des trois peintres de la famille Carracci. Il commence sa formation en travaillant sur des fresques ornementales avec son frère Agostino et son cousin Ludovico dans plusieurs palais de Bologne. Ses premières œuvres de genre, Un joueur de luth et autres études, probablement réalisées en tant qu´exercices d´atelier, sont remarquables par leur naturalisme audacieux. L´artiste y manipule la lumière et les couleurs et utilise des touches rapides pour capturer ses premières impressions. Les voyages que le jeune Annibale fait à Parme et à Venise dans les années 1580 l´aident beaucoup à développer son talent. À Bologne, Annibale se joint à Agostino et Ludovico pour fonder une école d´artistes appelée « Accademia degli Incamminati », où l´enseignement repose sur les principes de l´art de la haute Renaissance et sur le dessin d´après modèle. De 1583 à 1595, Annibale travaille sur une série de grands retables et crée plusieurs paysages ordonnés et désinvoltes. Il réalise des études de Paysage pendant toutes les phases de sa carrière, ce qui contribue à faire de ce genre un sujet principal des fresques italiennes.

En 1595, Carracci est invité à Rome par le cardinal Odoardo Farnese afin d´y réaliser des fresques pour orner son palais. L´arcade à l´arrière-plan du tableau du MBAC L´apparition de la Vierge et de l´Enfant Jésus à saint François, réalisé vers 1597-1598, fait référence à la cour du palais Farnese. À Rome, Annibale se tourne avec enthousiasme vers l´étude de l´art antique et des œuvres de Raphaël. Pendant les dix années suivantes, il se concentre sur l´exécution des fresques ornementales du palais Farnèse, travail qui est le précurseur des grands plafonds baroques du XVIIe siècle. En 1605, atteint d´épuisement physique, Annibale cesse de travailler au palais Farnèse. La maladie et la dépression le contraignent à confier la plupart des ses commandes exceptionnelles à ses élèves. Cependant, il se rétablit et peut à nouveau créer dans le même esprit certaines de ses peintures religieuses les plus remarquables, mettant en scène des personnages puissants dans des compositions d´une simplicité incroyable et renonçant à l´appel sensuel de la couleur pour se concentrer sur le geste et l´expression faciale. À partir de 1606, Annibale renonce presque complètement à la peinture.