Colette Whiten

Colette Whiten est une sculptrice canadienne dont les œuvres explorent les relations politiques et de pouvoir, tant par leur contenu que par leurs matières.

Au début des années 70, Whiten a produit une série révolutionnaire de sculpture du corps moulés en plâtre, qui combine les techniques de sculpture, d’installation et de performance.  L’œuvre intitulée September 1975 (1975), pour laquelle elle a moulé son corps et celui de deux de ses amies dans de plâtre, constitue un excellent exemple de cette période.

Au cours des années 80, Whiten a commencé à travailler la broderie en point de croix, technique qu’elle a utilisé pour créer des sculptures composées entre autres de portraits de chefs politiques tirés d’articles de journaux.  Par la suite, Whiten a créé une série représentant des femmes anonymes dans les médias, des femmes en deuil, des femmes faisant la file pour voter, des femmes protestant dans les rues et des femmes portant des armes contre leurs oppresseurs. 

Dans le but d’accroître la taille physique de ces œuvres, Whiten a fait plusieurs expériences avec un métier à tisser.  Ses essais ont donné lieu à une série de sculptures composées de rideaux de perles telle que l’œuvre Les haïtiens observent, 1994-1996 (39928). 

Professeure pendant 38 ans au Ontario College of Art and Design University, Whiten a remporté de nombreux prix en enseignement au cours de sa carrière.  Née à Birmingham, en Angleterre, elle partage aujourd’hui son temps entre Haliburton et Toronto, en Ontario. 

En 2013, Colette Whiten a reçu le prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques.

Nom
Colette Whiten
Royaume-Uni (Angleterre): Birmingham
1945-02-07
Nationalité
Grande-Bretagne, Canada