Daphne Odjig

« Mes tableaux sont une célébration de la vie. C’est mon subconscient qui décide le contenu et je suis contente de le laisser comme cela. Je suis mal à l’aise avec les mots- ma peinture est plus honnête et valable comme déclaration. »

Daphne Odjig est l’une des plus célèbres peintres et graveuses autochtones du Canada.

Née sur l’île Manitoulin, dans la réserve Wikwemikong elle porte un triple héritage, soit odawa, potawatomi et anglais. Elle a fait son apprentissage artistique auprès de son grand-père, Jonas Odjig, un sculpteur de pierre tombale, qui lui a enseigné le dessin et la peinture. Tôt, elle a déménagé en Colombie-Britannique. Le style d’Odjig, qui a traversé plusieurs phases et subi diverses mutations au cours des décennies, demeure cependant toujours reconnaissable. Son œuvre, où l’imagerie et le style autochtones traditionnels se mêlent aux influences cubistes et surréalistes, se caractérise par des lignes ondoyantes, un contour bien défini, des formes qui se chevauchent et un incomparable sens des couleurs.

Daphne Odjig s’est aussi penchée sur les questions de la colonisation, du déplacement des populations autochtones et du statut de la femme et des enfants autochtones, plaçant ces enjeux politiques au premier plan des pratiques et de la théorie de l’art contemporain. En 2007 elle est la lauréate du Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques.

Nom
Daphne Odjig
Canada: Ontario, Île Manitoulin (Réserve Wikwemikong)
1919-09-11
Nationalité
Canada
Décédé
Canada: Colombie-Britannique, kelowna
2016-10-01
Photo : Martin Lipman