Fernand Leduc

« Mon défi depuis 1970: peindre la lumière, et par sa mobilité capter l’énergie. La voie : celle du dépouillement inhérent à toute démarche artistique, voie de plus en plus étroite suscitant le clair, le lumineux pour déboucher sur des îlots de lumière. » (1993)

Fernand Leduc, peintre de l’abstraction, est une figure prédominante de la scène de l’art contemporain au Québec depuis les 50 dernières années. Dans les années 1940, il a joué un rôle majeur dans la formation du groupe d’artistes dissidents connus sous le nom des automatistes, parmi lesquels figuraient des artistes aussi célèbres que Jean Paul Riopelle, Paul-Émile Borduas et Françoise Sullivan.

Vers le milieu des années 1950, il a partagé son temps entre Montréal et Paris, et est devenu président et membre fondateur de l’Association des artistes non figuratifs de Montréal. Plus tard, il s’est concentré sur la création de paysages abstraits et a créé des œuvres où dominent de lumineux champs de couleur. Après avoir passé une bonne partie de sa vie en France et en Italie, il est revenu s’établir définitivement à Montréal en 2006.

Son engagement envers l’art est également manifeste dans ses écrits et dans son enseignement. En 1988, il a reçu le prix Paul-Émile-Borduas, la plus haute distinction du Québec accordée dans le domaine des arts visuels. En 2007 il est le lauréat du Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques.

Nom
Fernand Leduc
Canada: Québec, Montréal
1916-07-04
Nationalité
Canada
Décédé
Canada: Québec, Montréal
2014-01-28
Photo : Martin Lipman