Frederick Hagan

Fred Hagan quitte l’école, encore jeune, pour aider sa famille. La journée, il enchaîne les emplois semi-qualifiés en usine, et le soir, il suit des cours de dessin et de peinture, se découvrant un intérêt grandissant pour l’art. À l’âge de 19 ans, Hagan arpente avec une énergie presque inépuisable les rues de Toronto avec pinceaux, peinture à l’huile et petits panneaux de contreplaqué pour capter la couleur, l’animation et les événements qui se déroulent dans son environnement immédiat. C’est dans un garage non chauffé transformé en atelier qu’il rend ce travail extérieur sur de grandes toiles. En 1939, signe de son succès, quatre de ses dessins sont choisis pour être exposés dans le cadre de l’Exposition universelle de New York. Également, après avoir étudié au début des années 1940 à l’Ontario College of Art auprès de Franklin Carmichael et John Alfsen, Hagan, qui a 21 ans, commence à participer aux expositions de l’Académie royale des arts du Canada.

En 1941, il se voit offrir l’occasion d’enseigner l’art et l’artisanat au Pickering College à Newmarket, où il s’installe finalement avec Isabelle Heald, qu’il a rencontrée à Toronto. En 1946, il entre dans le corps professoral de l’Ontario College of Art, ou il va enseigner la lithographie pendant près de quarante ans. Les longs mois d’été chez lui à Newmarket, loin de l’enseignement, sont des moments privilégiés pour ses propres passe-temps et passions. Dans ses tableaux, il peint sa famille, ses amis et la campagne, exprimant un commentaire social fascinant sur la vie en Ontario dans les années 1940.

La carrière de Frederick Hagan en tant que peintre, lithographe, aquarelliste et professeur d’art s’étend sur plus de sept décennies et inspire des générations de jeunes artistes de la relève. Il n’est jamais véritablement associé à un mouvement artistique ou une école de pensée en particulier, et on dit de son travail qu’il est autobiographique. Le long et impressionnant parcours d’Hagan est souligné par la présence de ses œuvres dans les collections du Musée des beaux-arts du Canada, du Musée des beaux-arts de l’Ontario et de nombreuses autres institutions d’importance.