Goodridge Roberts

« Faut-il que l´artiste éprouve, tel le marcheur sur la corde raide figé dans une attitude semblable au rêve, toujours conscient du gouffre sous lui, faut-il qu´il éprouve à la fois l´ivresse et l´inquiétude? L´artiste est forcément conscient de l´état de tension dans lequel il a travaillé quand il se sent soudainement soit allégé devant le travail bien fait, soit profondément découragé devant l´échec. Aucune trêve possible dans cette lutte sans merci. »
(Goodridge Roberts, 1953)

Le peintre, aquarelliste et dessinateur canadien Goodridge Roberts est connu pour ses représentations des champs et des collines du Québec. À l´aide de touches appliquées prestement et de couleurs vives et chaudes, Roberts évoque un vaste espace. Dans ses représentations de la figure humaine et dans ses natures mortes, il a recours au même style libre, s´attardant toujours aux relations entre les formes.

Né dans une famille de poètes, Goodridge Roberts étudie pendant deux ans à l´École des beaux-arts de Montréal, où il trouve son inspiration dans le travail de James Wilson Morrice et de Puvis de Chavannes. De 1926 à 1928, il étudie à l´Art Students League de New-York, auprès de John Sloan, de Max Weber et de Boardman Robinson, qui lui font connaître le travail des primitifs italiens, en particulier celui de Giotto, et des modernistes français. Une fois ses études terminées, Roberts travaille un an comme dessinateur, avant de déménager à Ottawa en 1930. Peu après, il met sur pied un cours d´art à l´Ottawa Art Association, où il expose ses œuvres, et lance une école d´art d´été près de Wakefield, dans la vallée de la Gatineau. Au cours des années, Roberts passe ses étés à peindre dans plusieurs régions différentes de l´Est du Canada, notamment dans la Baie Georgienne, dans les Laurentides, dans les Cantons de l´Est et dans Charlevoix.

En 1932, Roberts expose pour la première fois en solo au Club des Arts de Montréal, où il attire l´attention de John Lyman. Quatre ans plus tard, après avoir passé un certain temps à l´université Queen?s de Kingston, à titre d´artiste en résidence, il s´installe à Montréal, où il rejoint Ernest Neumann pour procéder à l´ouverture de la Roberts-Neumann School of Art. Il sera un membre fondateur du Groupe de l´Est et de la Société d´art contemporain en 1938 et en 1939 respectivement. Il enseigne à l´Art Association of Montreal pendant presque toute cette décennie, à l´exception d´une interruption de deux ans au cours de la Deuxième Guerre mondiale, alors qu´il est cantonné en Angleterre à titre de peintre de guerre officiel. En 1953, Roberts obtient une bourse d´études lui permettant d´aller peindre en Europe, où il passe quelques mois à Paris, en Italie et à Agay, sur la Côte d´Azur. En 1959, il est le premier artiste en résidence à l´Université du Nouveau-Brunswick.

C´est au moment où il vit dans la Gatineau au début des années trente que Roberts crée une série d´esquisses exécutées rapidement à l´aquarelle qui vont contribuer à affirmer son style. Lac Orford (1945) illustre bien son coup de pinceau libre, l´ouverture de ses compositions et son emploi de couleurs riches et nuancées. Adolescent (1942) est un exemple de son travail figuratif, avec sa composition frontale caractéristique et ses forts contrastes entre ombre et lumière.

Parmi les nombreuses expositions de Roberts à l´échelle nationale et internationale, mentionnons la rétrospective organisée à la Galerie nationale du Canada en 1969, un rare honneur pour un artiste vivant. Roberts fut membre de l´Académie royale des arts du Canada (1956) et membre de l´Ordre du Canada (1969). Il a reçu un doctorat honorifique de l´Université du Nouveau-Brunswick (1960).

Nom
Goodridge Roberts
La Barbade: Bathesheba
1904-09-24
Nationalité
Canada
Décédé
Canada: Québec, Montréal
1974-01-28