Jane Ash Poitras

« Le véritable pouvoir consiste à trouver notre propre voie spirituelle et à aider les autres à trouver la leur; à admettre nos limites et notre ignorance afin que le pouvoir et la sagesse spirituels puissent oeuvrer à travers nous; à utiliser notre pouvoir et nous transformer.

- Jane Ash Poitras (Gerald McMaster et Lee-Ann Martin, éd., Indigena : Perspectives autochtones contemporaines, Musée canadien des civilisations, 1992)

Jane Ash Poitras était déjà une jeune adulte à l’éducation catholique quand elle a entrepris la recherche de ses racines chippewyans. Elle obtient d’abord son baccalauréat en microbiologie avant d’étudier l’art et terminer sa maîtrise en gravure à l’Université Columbia en 1985 où elle prend connaissance du travail des artistes américains, notamment Mark Rothko, Kurt Schwitters, Robert Rauschenberg et Cy Twombly. Comme eux, elle étage images et texte pour obtenir de multiples enchaînements narratifs, une technique de gravure qu’elle reprend en peinture.

Depuis plusieurs années, Poitras étudie la spiritualité autochtone et en fait une pratique, car elle a fait siens des aspects personnels, historiques et contemporains de la vie spirituelle des Premiers Peuples. Elle s’efforce de comprendre et d’enrichir la dimension spirituelle de son être par la recherche, l’enseignement des anciens et des chamans, et la participation aux rites. Elle s’est également penchée sur la relation entre l’identité personnelle et l’identité culturelle et l’histoire des nations autochtones, et a intégré ces thèmes dans sa production artistique.

Nom
Jane Ash Poitras
Canada: Alberta, Fort Chipewyan
1951-10-11
Nationalité
Canada