Jean-Baptiste Greuze

« J’avais trempé mon pinceau dans mon cœur. »

- E. Munhill, Jean-Baptiste Greuze, p. 16. v 1769

Jean-Baptiste Greuze est célèbre pour ses scènes de vie familiale, comme les retours heureux, les contrats de mariage, la dévotion filiale et le soin des parents malades. La représentation de ces sentiments donne souvent dans le mélodrame, mais le pouvoir de ces images est indéniable.

Greuze démontre très tôt son talent de dessinateur et il étudie auprès d’un peintre portraitiste dans la ville voisine de Lyon. Vers 1750, il s’installe à Paris et étudie à l’Académie royale. Il est appuyé par le directeur de l’Académie et est nommé membre associé, pour ses peintures de genre et ses scènes de la vie quotidienne. Ses expositions au Salon sont très populaires et ses tableaux lui méritent des clients riches dont un l’appuie et l’accompagne dans un voyage de peinture en Italie.

Les scènes de genre de Greuze comportent un moralisme évident et elles sont très populaires auprès du public et de défenseurs bien en vue comme Diderot. Plus tard dans sa carrière, ses tentatives d’être accepté comme peintre historique sont très mal reçues. Il réagit en se dissociant du Salon et en refusant d’exposer avec ses peintres durant 30 ans.

Nom
Jean-Baptiste Greuze
France: Saône-et-Loire, Tournus
1725-08-21
Nationalité
France
Décédé
France: Paris
1805-03-21
© Erich Lessing / Art Resource, NY