Laura Knight

« Il n’y a pas de limite à ce que l’on peut accomplir avec un crayon » 1965

Laura Knight, peintre et graveuse, s’impose dans les années 1920 en tant qu’artiste socio-réaliste. Elle est inspirée par les moments de la vie quotidienne, et en particulier de la vie derrière les rideaux du ballet, du théâtre et du cirque. 

Laura Knight (née Johnson) étudie les beaux-arts à la Nottingham School of Art. En 1903, Laura et Harold Knight, un compagnon d’études, se marient et s’installent en Cornouailles, où ils se lient d’amitié avec les artistes de l’école de Newlyn. À cette époque, ses peintures et aquarelles, où elle illustre des lieux de villégiature en bord de mer, souvent avec des enfants de l’endroit, gagnent en luminosité. Lorsque les Knight déménagent à Londres, elle se concentre sur l’estampe et le dessin. Dans les années 1920 et 1930, elle travaille beaucoup dans les coulisses des ballets de Diaghilev. Danseuse grecque no 1 , tableau peint en 1923, représente la ballerine russe Anna Pavlova 

En 1929, elle est élevée au rang de Dame Commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique. Elle expose régulièrement à la Royal Academy de Londres, où elle est admise en 1936.