Mattia Preti

La majorité des œuvres du peintre baroque Mattia Preti qui sont parvenues jusqu’à nous sont situées dans des églises partout en Italie. Jouissant d’une grande renommée de son vivant, l’artiste reçoit de nombreuses commandes importantes de tableaux religieux; on estime qu’il produit quelque 700 pièces au cours de sa carrière. 

Vers 1630, Preti se rend à Rome rejoindre son frère Gregori Preti, alors peintre reconnu localement. C’est là qu’il reçoit l’essentiel de sa formation artistique, en étudiant les œuvres de Raphaël, de Michel-Ange et du Caravage, ainsi qu’en suivant l’enseignement de son frère aîné. Ce sont les toiles dramatiques du Caravage qui marquent le plus son style. En 1661, il s’installe à Malte, où il vit jusqu’à sa mort.

L’œuvre de Preti va souvent traiter de la souffrance des pauvres, des malades et des marginaux. Même dans ses compositions religieuses, Preti illustre les aspects intenses, parfois violents, du récit (Le festin d’Absalom).  Preti est admis dans l’Ordre des chevaliers de Saint-Jean de Malte en 1661, et s’élève dans la hiérarchie jusqu’à atteindre les plus grands honneurs, avec sa nomination comme chevalier de justice. Il aura peint dès son jeune âge et jusqu’à quelques semaines avant sa mort en 1699. 

Nom
Mattia Preti
Italie: Taverna
1613-02-24
Nationalité
Italie
Décédé
Malte: Inconnu
1699-01-03