Michael Morris

« J’ai écrit un article [pour artscanada] intitulé "the Artist as Curator of the Imagination", qui expose ce qu’il nous semblait devoir faire pour être un artiste. Il fallait créer son propre contexte. Il fallait se lancer et créer un contexte qui nous permettrait de travailler. »

- Michael Morris, juillet 2002.

Surtout connu comme peintre et graveur abstrait, Morris a également exécuté des œuvres couronnées de succès en cinéma, en photographie, en vidéo, en installation et en performance. Il a obtenu assez tôt un succès critique d’envergure internationale, et il est reconnu comme un artiste majeur de l’essor de la scène artistique de Vancouver dans les années 1960. Salué par ses contemporains pour avoir placé Vancouver sous les feux de la rampe, il est peut-être mieux connu par les générations suivantes pour sa pratique artistique collaborative et sa capacité à passer du rôle d’artiste à ceux de conservateur, de gestionnaire artistique et de protagoniste de la scène culturelle. En 1970, avec l’artiste Vincent Trasov, Morris fonde l’Image Bank, un véhicule conceptuel pour divers projets d’art postal, qui donnera lieu à des collaborations avec Eric Metcalfe, Gary Lee Nova, Ray Johnson, General Idea et Robert Filliou. Avec huit collègues d’autres disciplines, Morris fonde et dirige également la Western Front Society, un centre d’artistes autogéré conçu comme un lieu de production et de diffusion de l’art « nouveau » sous toutes ses formes, y compris la performance et les arts médiatiques. Le centre continue à prospérer et constitue un exemple de la réussite des centres d’artistes autogérés au Canada.Morris a quatre ans lorsque sa mère, une artiste qui a fréquenté la Saint Martins School of Art, à Londres, s’installe au Canada. Morris débute sa formation artistique à l’âge de 14 ans auprès du peintre et graveur allemand Herbert Siebner. Au cours de ses études à l’université de Victoria et à la Vancouver School of Art, maintenant l’Emily Carr Institute of Art + Design, Morris aura entre autres professeurs Jack Shadbolt, Roy Kiyooka et Don Jarvis. Il poursuit ses études supérieures à la Slade School of Fine Art, à l’université de Londres, grâce à une bourse d’études du Commonwealth. Morris en 1966 fut le Conservateur intérimaire à la Vancouver Art Gallery. De 1967-1970 il a organisé des manifestations artistiques et des expositions à la galerie d’art de l’université Simon Fraser. Il a abondamment voyagé au Canada et aux États-Unis, et il a vécu à Paris, Londres et Berlin. Dans Lettre de Rome (1968), Morris a incorporé, dans l’espace de la toile, des insertions de plexiglas verticales recouvertes de miroirs. Ces insertions réfléchissantes aspirent le spectateur dans l’œuvre et envoient leur reflet, leurs mouvements.

Le travail de Morris est représenté dans les collections du Musée des beaux-arts de Montréal, de l’Office national du film du Canada, du Victoria and Albert Museum, à Londres, et du Museum of Modern Art, à New York. 

Nom
Michael Morris
Royaume-Uni (Angleterre): Saltdean
1942-05-16
Nationalité
Grande-Bretagne, Canada
Photo : Shima Iushi

Contenu connexe