Paul Klee

"L’art ne reproduit pas le visible, mais rend visible."

- première phrase de Klee dans son " Schöpferische Konfession’ ", débuté en 1918, publié en 1920

Le peintre suisse Paul Klee crée de l’art en s’inspirant de sa connaissance de la musique, de la littérature et de l’esthétique Quoique souvent enfantins et enjoués, ses tableaux, dessins et estampes semblables à des rêves comptent parmi les œuvres les plus fines du XXe siècle. Klee enseigne aux écoles Bauhaus de Weimar et de Dessau. Son esthétique demeure extrêmement influente.

Klee étudie l’art à Munich auprès d’Heinrich Knirr et Franz von Stuck à l’Académie de Munich en 1900-1901. En 1901, il visite l’Italie et admire les antiquités romaines. Ses premières eaux-fortes reflètent l’influence du symbolisme. Il étudie l’art ancien au Louvre en 1905 et est profondément influencé par l’art moderne français. Klee admire Van Gogh, Cézanne et Matisse. Il visite les expositions impressionniste et post-impressionniste, et est profondément influencé par " l’orphisme " de Robert Delaunay qu’il rencontre en 1912 et le " Blaue Reiter ". Il visite la Tunisie en 1914 et l’Égypte en 1928. Il s’intéresse à l’art pour enfants et à l’art non occidental. La démarche poétique de Klee à l’égard de la création artistique inspire les surréalistes, les artistes Joan Miro et André Masson et les expressionnistes abstraits.

Klee excelle au dessin et en musique dès l’enfance. Il joue du violon chaque jour et épouse une pianiste. Klee s’installe à Munich et se joint au groupe " Blaue Reiter " en 1911-1912. Il fait des gravures jusqu’à ce qu’il soit inspiré de peindre des aquarelles lumineuses par une visite en Tunisie en 1912. Durant la Première Guerre mondiale, il peint des jardins imaginaires. À compter de 1918, il travaille à l’huile. Klee élabore son esthétique alors qu’il enseigne et fait de l’art au Staatliches Bauhaus de Weimar à compter de 1920. En 1933, les Nazis le congédient de son poste et retirent son art des musées. Il quitte pour l’Académie de Düsseldorf mais, en 1935, les Nazis le déclarent artiste dégénéré et il est suspendu de son poste. Klee retourne à Berne et son art reflète cette expérience traumatisante (Angoisse, 1934). Il développe une maladie dégénérative, la sclérose en plaques, en 1935. Alors que sa santé s’affaiblit, Klee devient très prolifique. Ses œuvres tardives expriment ses sentiments les plus intimes, souvent au sujet de la mort.

Nom
Paul Klee
Suisse: Munchenbucksee
1879-12-18
Nationalité
Suisse
Décédé
Suisse: Muralto-Locarno
1940-06-28