Paul Wong

"Avec du recul, je dirais que mon corpus traite uniquement de la quête d’identité... puisque je voyais bien que le monde ne reflète pas qui j’étais... parce que j’ai deux langues, parce que je ne voulais pas des valeurs traditionnelles... parce que je voulais voir et sentir les choses autrement."

- Paul Wong, 1994

Paul Wong, qui compte parmi les principaux vidéastes canadiens, est aussi connu pour ses installations et ses performances en direct devant public, sa photographie, ses écrits et ses projets d’art public. L’énergie brute et la contestation des valeurs marquent son travail. En abordant les thématiques de l’identité immigrante, du pouvoir des médias, de la mémoire et de la mort, Wong conteste les idéaux contemporains de beauté et de sexualité. L’artiste intègre dans son travail la musique contemporaine comme un élément essentiel.

Autodidacte, Paul Wong commence sa pratique artistique durant son adolescence. Influencé par le marxisme et le féminisme, il est inspiré par le travail des artistes Lisa Steele, Shirley Clarke, Robert Smithson, Chris Burden, Andy Warhol et Pierre Falardeau. Membre de Mainstreet, un mouvement d’artistes de Vancouver dans les années 1970 et 1980, Wong expérimente l’art multimédia, y compris l’art corporel. Ses premières œuvres, comme Confused/Sexual Views, se distinguent par une démarche anarchiste. Plus récemment, des œuvres comme Le pic du Chinois : La marche dans la montagne, présentent davantage de sérénité et de naturel, et témoignent d’un désir de réconciliation.

Paul Wong est tout à la fois critique culturel, militant communautaire, administrateur des arts et conservateur. Il est le directeur cofondateur de Video In et de On Edge Production, un centre de production et de distribution de vidéos de Vancouver. Il est lauréat d’un prix du Gouverneur général et du Prix Bell Canada en art vidéographique du Conseil des Arts du Canada.

Nom
Paul Wong
Canada: Colombie-Britannique, Prince Rupert
1954-11-20
Nationalité
Canada